Accueil Immobilier particulier Location meublée : comment lutter contre la fraude ?

Location meublée : comment lutter contre la fraude ?

342

Beaucoup de plateformes en ligne, comme ce site, proposent des locations meublées et énormément de consommateurs se tournent vers ses solutions quand ils doivent séjourner quelque part. Bien que la location meublée soit très intéressante pour de nombreuses personnes (aussi bien propriétaires que locataires), cette solution  est propice à la fraude fiscale et de nombreuses personnes en profitent. Comment lutter contre la fraude pour une location meuble à Paris ou ailleurs ? Parlons-en.

Lutte contre la fraude à la location meublée : Airbnb bloque les locations à 120 nuits par an

Beaucoup de gens pensent immédiatement à Airbnb dès qu’il est question de location meublée à Paris, à Toulouse, à Lyon et partout dans les autres grandes villes de France et d’ailleurs. Le concept Airbnb connait un succès fulgurant et de plus en plus de particuliers s’y mettent. Malheureusement, face aux gains et à la grande attractivité de cette activité, certains propriétaires sont tentés de frauder.

Airbnb propose alors une solution pour lutter contre la fraude et éviter ainsi que les critiques ne soient encore plus virulentes qu’elles ne le sont déjà. En effet, pour rappel, Airbnb est très critiqué par les hôtels, les syndics de copropriété t évidemment par le Fisc. En tout cas, Emmanuel Marill, Directeur général d’Airbnb France, a présenté un outil qui bloque automatiquement les locations des propriétaires loueurs Parisiens à 120 nuits par an qui est le maximum légal.

location meublée

Le blocage concerne donc les 50 000 hôtes proposant une location meublée à Paris via la plateforme Airbnb. Pour les professionnels qui détiennent le bail touristique et ont donc l’autorisation de louer plus de 120 nuits par an, il suffit de décocher l’option de blocage lors de l’inscription.

Lutte contre la fraude à la location meublée : la Mairie de Paris est aux aguets

Consciente que certains hôtes en location meublée à Paris profitent de l’anonymat pour passer entre les mailles du filet du Fisc, la Mairie de Paris change les choses en collaborant avec les sites hébergeurs de location meublée. Une fois encore, on peut faire référence à Airbnb qui est le leader de ce secteur et son succès est incontestable comme le montrent les chiffres clés publiés sur ce site.

En complément de l’outil qui bloque le nombre de nuits de location par an, la Mairie de Paris collabore de près avec Airbnb pour accéder à certaines informations afin de surveiller les abus. En cas de dépassement, la Mairie de Paris enverra un email au propriétaire par le biais de la plateforme pour lui rappeler les textes en vigueur concernant la location meublée Paris et partout ailleurs dans l’Hexagone.  Le propriétaire devra alors se mettre en conformité avec la loi.

Que faut-il déclarer aux impôts ?

Lutter contre la fraude dans la location meublée Paris commence par soi-même. Donc si vous prévoyez de vous lancer dans ce domaine, sachez que la déclaration de revenu est obligatoire dès le premier euro perçu à partir de 2017. Cette règlementation est applicable sur Airbnb et sur d’autres plateformes collaboratives.

location meublée

Les plateformes collaboratives en question doivent également fournir aux utilisateurs un relevé de leurs revenus annuels en guise de rappel. Ce relevé doit donc rappeler le montant des obligations fiscales.

Certes, les fraudes sont courantes dans la location meublée Paris, mais des dispositifs spécifiques sont mis en place pour pallier ce problème. Les plateformes spécialisées comme Airbnb ont désormais des comptes à rendre aux Mairies et autres institutions légales. Ces précautions sont prises pour régulariser les propriétaires vis-à-vis du Fisc. Si vous voulez en savoir plus, sachez que les impôts relatifs à la location meublée Paris relèvent du régime des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC)

Experts du secteur et professionnels de la rédaction immobilière se relaient pour vous offrir du contenu documenté et facile à lire !