Accueil Authors Posté parLa Rédaction

La Rédaction

La Rédaction
295 ARTICLES 0 COMMENTAIRES
Experts du secteur et professionnels de la rédaction immobilière se relaient pour vous offrir du contenu documenté et facile à lire !

64

Parmi les villes de France, Toulouse regorge d’innombrables potentialités d’investissement que ce soit dans le domaine du professionnalisme ou celui de la démographie. Vivre à Toulouse reste une idée très intéressante. C’est d’ailleurs une ville qui se trouve être en pleine expansion d’urbanisme et assez favorable pour le démarrage d’une nouvelle vie.

Pourquoi investir en immobilier à Toulouse ?

Le programme immobilier neuf Toulouse est déjà un point d’investissement pour les personnes qui veulent établir une zone d’activité prometteuse dans cette partie sud de la France. Pour ceux qui voudraient s’installer pour un temps par contre, la ville ne manque pas d’appartement à des prix de location profitables. La plupart des investisseurs choisissent la ville de Toulouse pour cette nouvelle opportunité qui n’est autre que la location immobilière.

Le fait d’investir dans le domaine de l’immobilier à Toulouse offre bien d’énormes avantages. Le fait que ce soit une ville touristique attrayante favorise le marché de l’immobilier. Ainsi, la question qui se pose est de savoir pourquoi s’orienter vers cette ville. Voici donc quelques réponses qui peuvent tout expliquer :

  • Toulouse commence à avoir une meilleure position par rapport au classement des villes françaises.
  • Elle est occupée par plus de 450 000 habitants
  • La ville prévoit également 15 000 nouveaux arrivants chaque année
  • Les demandes locatives sont très élevées et supérieures à la moyenne

Ce ne sont que quelques arguments qui peuvent déjà favoriser le choix sur un investissement immobilier dans la ville de Toulouse.

Investir en immobilier à Toulouse : une opportunité à saisir

Toulouse est en quelque sorte considérée comme étant la capitale de la France. Or, la mise en place d’un projet d’urbanisation offre à tous les entrepreneurs la possibilité de s’établir en France que ce soit en affaires ou dans le domaine immobilier. De plus, grâce à la loi Pinel établie par l’ex-ministre du Logement, Sylvia Pinel en 2014, les investisseurs ont plus de liberté au niveau de la fiscalité. Il est donc tout à fait possible d’investir par le biais de la loi Pinel à Toulouse et de bénéficier d’un bon rendement locatif.

Investir suivant la loi Pinel reste très avantageux. C’est même l’un des arguments qui poussent les investisseurs à choisir Toulouse comme lieu d’investissement. Elle réduit les impôts sur le revenu jusqu’à 6 000 euros par an. Voici le taux de réduction à prévoir chaque année sur un investissement Pinel :

  • Entre 6 ans à 9 ans d’engagement, la réduction maximale est de 6 000 euros soit entre 12% et 18%.
  • En 12 ans d’engagement, la réduction maximale est de 5 250 euros par an soit 21%.

La réduction avec la loi Pinel agit directement sur l’impôt et non sur la recette annuelle. Elle peut même arriver à s’annuler dans le cas d’une importante réduction.

54

La présence sur Google est devenue une nécessité actuellement parce qu’elle donne la possibilité de visualiser l’ensemble des activités de l’établissement. La vision reste pratique surtout quand il s’agit des services d’une agence immobilière. L’image de la société est perçue en premier lieu avec cette visibilité sur internet.

Les étapes à effectuer pour atteindre une visibilité

Le choix d’une agence immobilière sur internet paraît être un grand challenge, mais il existe quelques étapes à mettre en œuvre pour que celui-ci soit faisable. Elles peuvent être classées comme suit :

  • La définition d’une cible précise : c’est la première étape avant l’établissement d’un plan d’action. Il faut faire la connaissance des différents types de clients susceptibles de s’intéresser au site.
  • Les mots clés : ils ont une grande influence sur les clients. Ces derniers auront une première vision sur les mots clés avant d’ouvrir le lien.
  • Maximiser la vue sur le site : l’étape 3 du processus consiste à bien structurer le contenu de ce qui sera vu en premier plan sur le lien.
  • Le travail de communication : il doit être régulier et approprié à l’activité vue si le client clique sur le lien. La mise en place d’un système de documentation définit ceux qui doivent d’abord être faits et ceux qui ne le sont pas encore.
  • Favoriser les comptes et les pages sur les réseaux sociaux : cette action est incontournable de nos jours étant donné que la plupart des clients cibles se connectent sur les réseaux sociaux.
  • La création d’un blog : donne l’avantage de donner des nouvelles fréquentes sur la société.
  • L’analyse des actions : c’est une technique pratique pour faire un rapport complet de tâches accomplies.

Les outils qui vont servir à être plus visibles

Les excellentes astuces ne valent pas grand-chose si vous n’utilisez pas les bons outils. Actuellement, l’existence de ces quelques outils rend les sites de plus en plus visibles par les visiteurs. Ce sont :

  • Google AdWords
  • Yoast
  • Gleam
  • Redirect Path
  • Bing Ads Editor

Le but d’avoir une bonne visibilité sur Google

La finalité d’être l’une des grandes références sur Google subsiste dans le fait de devenir le premier site qui aide les clients sur les diverses démarches et répond à leurs attentes. Le site visible sur Google passe dans différents pays et cultures pour faire connaître les produits et services proposés. Dans le domaine de l’immobilier, internet offre une vision intégrale des plans de logement et donne parfois la possibilité de faire une visite complète sans se déplacer.

58

Dans le secteur de l’immobilier la tendance est à la construction de résidence senior. Il s’agit d’une solution de logement réservée aux personnes âgées autonomes qui leur permet de vivre une retraite paisible en restant actives socialement, physiquement et culturellement. Ce secteur connaît une véritable éclosion, avec plus de 300 résidences présentes sur le territoire qui offrent des prestations nouvelle génération à l’instar du concept développé sur ce site. C’est donc sans conteste un investissement attractif, le succès n’étant pas cependant automatique.

La rentabilité de l’investissement locatif en résidence senior

Contrairement à ce à quoi on assistait il y a encore quelques années, aujourd’hui c’est la maison de retraite qui est boudée au profit de la résidence senior. Pour cause, elle offre un cadre de vie confortable aux personnes âgées, avec des services à la carte qui améliorent la sensation de bien-être. Aussi, y vivre c’est profiter d’une communauté de vie qui empêche l’isolement, et pour certains la solution parfaite pour se rapprocher de la famille, des proches et des infrastructures sociales et médicales.

Excellente alternative au maintien à domicile, la demande se fait croissante (en savoir plus ici). Alors qu’en 2012 à peine 41 000 personnes âgées de plus de 60 ans habitaient ce logement, selon les prévisions de Xerfi-Precepta ce nombre dépassera la barre de 100.000 en 2020. Avec l’augmentation de la durée de vie de la population, on estime en effet qu’1 français sur 4 aura plus de 60 ans en 2020 et souhaitera profiter de sa retraite. Le besoin sera en conséquence important avec un excellent rendement.

Les avantages fiscaux de l’investissement en résidence senior

Un autre argument qui justifie que ce soit un bon plan d’investir dans une résidence senior c’est les avantages fiscaux de ce type de placement. Lorsque l’investissement est fait en tant que loueur en meublé non professionnel, ce statut permet d’amortir le montant investit sur 30 ans pour l’immobilier et cinq à 10 ans pour le mobilier. Ce statut est cumulable avec la défiscalisation de la loi Censi-Bouvard.

Par ailleurs, un investissement locatif en résidence senior est éligible à la loi Pinel qui à titre de rappel permet de bénéficier d’une réduction d’impôt qui peut aller jusqu’à 21% selon la durée de l’engagement de la location. Certaines conditions doivent cependant être respectées pour en profiter, notamment le plafonnement des loyers et les ressources du locataire.

Réussir son investissement en résidence senior

Aussi attractif et avantageux que puisse être un investissement en résidence senior, sa réussite dépend de plusieurs facteurs dont le premier est l’emplacement des logements privatifs. Il est essentiel comme pour tout investissement dans la pierre. Il doit répondre aux attentes que peuvent avoir les personnes âgées autonomes, notamment être situé à proximité des transports, commerces et services sociaux et médicaux.

Il faut aussi veiller à investir auprès d’un exploitant fiable qui a une bonne connaissance de ce secteur et concrétiser la transaction par la signature d’un bail commercial mieux expliqué ici. Il est conseillé de se faire accompagner par un spécialiste du droit dans toutes les démarches, ses conseils permettant aussi de faire le bon arbitrage fiscal.

En conclusion la résidence senior est un bon plan d’investissement, même s’il existe comme dans tous les cas une marge de risque qui reste toutefois minime au regard de l’évolution attendue de la demande.

70

En hiver, le problème de chauffage se pose toujours dans les maisons mal isolées : la maison ne retient pas la chaleur qui s’échappe par les murs et les combles. Cela va avoir pour conséquence de saler votre facture énergétique. C’est pourquoi l’isolation thermique par l’extérieur est fortement recommandée afin de mieux maîtriser votre budget énergie.

Les atouts d’une bonne isolation

La réalisation d’économies d’énergie passe impérativement par une bonne isolation. En effet, le coût des dépenses énergétiques ne cesse d’augmenter, ce qui pousse les propriétaires à trouver des solutions pour réduire la consommation au maximum. C’est pourquoi l’ITE est la solution la plus efficace.

Il s’agit ici d’un investissement à long terme mais qui aura des effets durables et bénéfiques pour votre maison et votre famille. Il ne sert à rien de chauffer encore et encore une maison mal isolée car les pertes d’énergies n’en seront que plus considérables. D’ailleurs, non seulement cette énergie s’échappera par tous les recoins de la maison, mais en plus, votre maison ne sera pas du tout chauffée au final.

Voilà pourquoi même si la réalisation de ces travaux peut paraître coûteuse, vous en sortirez toujours gagnant en fin de compte. Il en va également de la santé de votre famille. De toute manière, de nombreuses aides financières sont prévues pour les travaux d’isolation thermique par l’extérieur.

Une fois ces travaux achevés, les performances thermiques de votre domicile seront nettement meilleures. Il sera bon d’y vivre en été comme en hiver. Fini les courants d’air et la chaleur insupportable, désormais, la température à l’intérieure de votre foyer sera toujours idéale. D’ailleurs, une maison bien isolée représente un atout inestimable dans le domaine de l’immobilier.

Une isolation efficace

Comme l’isolation se fait sur la partie externe de votre maison, il n’y a pas de réduction de la surface habitable. De même, vous ne serez pas dérangés par les travaux d’autant qu’il ne sera pas nécessaire de revoir la plomberie et l’électricité. Toutefois, avant d’entamer ces travaux, il est important de relever les problèmes de votre habitation suite à cette mauvaise isolation.

Il existe plusieurs sources de pertes de chaleur, dont le toit notamment (30%), mais aussi le sol, les vitres et surtout les murs sur lesquels on procède à l’isolation thermique par l’extérieur. Quoi qu’il en soit, il ne suffit pas de simplement boucher tous les trous pour obtenir une isolation efficace. Au contraire, trop isoler serait néfaste, voilà pourquoi il faut toujours confier ces travaux à des professionnels.

En effet, si l’isolation n’est pas effectuée correctement, vous risquez de perdre encore plus d’argent car non seulement les travaux sont coûteux, mais en plus, vous ne réaliserez aucun bénéfice. Faire appel à un spécialiste de l’isolation est donc indispensable pour savoir comment isoler efficacement sa maison.

Une action pour l’environnement

Procéder à l’ITE ou l’isolation thermique par l’extérieur ne va pas seulement réduire votre facture d’énergie. Cela va aussi permettre de réduire la consommation d’énergies fossiles, lesquelles se font de plus en plus rares. D’ailleurs, les pertes d’énergies sont l’une des principales causes des émissions de gaz à effet de serre.

Or, ces gaz sont responsables du dérèglement et du réchauffement climatique. Améliorer l’isolation de son domicile, c’est donc faire un geste pour l’environnement. D’une manière ou d’une autre, tout le monde en sort gagnant !

66

Un investissement locatif est l’une des meilleures options de placement immobilier rentable, et ce, rapidement. Mais attention, il ne suffit pas de trouver l’emplacement idéal pour avoir des locataires. Pour ces derniers, le confort et même le design des lieux, sans oublier d’autres critères du bien sont cruciaux. À ce titre, vous devez peut-être faire quelques travaux afin d’optimiser vos chances de rentabiliser dans les plus brefs délais votre nouveau patrimoine. Voici quelques idées à exploiter.

Revoir la fonctionnalité des lieux

Mais que veut vraiment dire confortable ? Parfois on a vraiment l’impression, que ce concept n’est pas le même pour tout le monde. Par confortable, on pense souvent à un endroit où l’on se sent bien, un endroit où on est vraiment à l’aise. Le confort passe par la décoration (l’ambiance qui règne dans une pièce, cela prend du sens quand on sait qu’une simple couleur peut changer l’humeur de quelqu’un), l’aménagement, la fonctionnalité et même l’éclairage. Bien évidement ce ne sont que quelques critères et qui peuvent paraître dérisoire, mais si vous voulez rentabiliser votre bien vous devez mettre toutes les chances de votre côté.

Vous devez également savoir que le confort passe par une bonne utilisation de l’éclairage. Dans la salle de bain, dans les chambres ainsi que dans les pièces à vivre, vous n’avez que l’embarras du choix en matière de système d’éclairage. Pour un style moderne et qui se marie parfaitement avec n’importe quelle décoration qu’apportent les futurs locataires, on ne peut que vous conseiller une applique murale. Ces accessoires se déclinent en plusieurs modèles, allant surtout du plus moderne au plus vintage, en passant bien évidemment par les styles un peu atypiques. Tout est une affaire de goût et de budget. Mais tant qu’à faire si vous vous occupez de l’éclairage de chaque pièce de la maison, autant aussi en profiter pour vérifier, rénover si besoin les systèmes électriques de chaque pièce. La rénovation de l’installation électrique est une démarche obligatoire qui incombe aux propriétaires.

Le système de chauffage

Choisir une applique ou un plafonnier LED n’est pas le seul travail à faire. Les locataires ont généralement horreur des gros travaux qui traînent et des maisons qui consomment beaucoup d’énergie. Non seulement c’est loin d’être économique, mais aussi peu confortable. Raison pour laquelle les demandes de rénovations en matière de chauffage s’accumulent actuellement.

Sachez que les chaudières électrique et/ou hydraulique ne sont plus tendance actuellement. Peu écologiques, pas très robustes et très énergivores, les particuliers sont nombreux à les troquer contre des chauffages à poêle ou à granulé. D’ailleurs, ces accessoires peuvent devenir une touche de modernité et de design dans votre aménagement d’intérieur.

Outre d’être économe, atypique et moderne, ces systèmes de chauffage séduisent par leur efficacité. Avec ces derniers, vous pouvez compter sur une distribution homogène et performante de la chaleur. Un argument massue qui ne manque pas de séduire les futurs locataires.

Les travaux de peinture

Plus un avantage visuel que pratique, le choix de faire des travaux de peinture est une bonne idée. Et vous pouvez d’ailleurs minimiser les dépenses en ce sens en faisant tout vous-même. Cela n’a rien de bien compliqué.

Une fois après avoir trouvé LA marque et la couleur de peinture qui vous semble idéale, vous devez simplement couvrir d’une bâche les différents éléments de décoration. Préférez un mouvement de haut en bas pour l’application de la peinture. Le but étant d’avoir un résultat lisse et propre. Respectez les délais de séchage avant de procéder à la mise en place de la seconde couche.

En ce qui concerne la couleur, on vous conseille notamment des tons neutres et conviviaux : marron, gris,  blanc ou même noir qui semblent être de plus en plus tendance actuellement.

En tout cas, n’hésitez pas à investir dans des travaux d’aménagement, de décoration ou autres. Investir est la meilleure façon d’augmenter la valeur de votre bien, de le louer au meilleur prix.

80

Très utilisée aux États-Unis et dans les pays anglo-saxons, la technologie BIM commence par intégrer peu à peu les habitudes d’entreprises d’Europe francophone. Atout stratégique pour de nombreux projets immobiliers, cet outil est encore peu maîtrisé. Des entreprises comme Swissroc en ont pourtant une solide maîtrise et arrivent à l’intégrer parfaitement dans l’atteinte de leurs objectifs.

Importance du Building Information Modeling dans vos projets de construction

Les projets de construction rencontrent plusieurs difficultés dans leur exécution. Entre le manque de communication entre les différentes parties impliquées, les retards de livraison ou le peu de professionnalisme de certains fournisseurs, certains projets ne connaissent pas d’aboutissement heureux.  Il s’avère donc important de planifier votre construction avec les bons professionnels. Intervient alors le Building Information Modeling. Il assure une parfaite maîtrise de tous les détails intervenants dans la construction d’un bâtiment.

Pas très utilisé dans les pays d’Europe francophone, certains l’ont quand même rendu désormais obligatoire dans l’exécution des marchés publics. Se basant sur une maquette numérique réalisée en 3D de l’édifice, le BIM vise à mettre toutes les personnes impliquées dans sa réalisation au même niveau d’information et de compréhension. Il permet un travail inclusif et collaboratif des différents acteurs.

Ainsi, toutes les simulations possibles et modifications peuvent être faites, avec l’accord et la collaboration de tous les acteurs impliqués. Tous sont imprégnés spontanément de l’évolution du projet et peuvent alors s’échanger différentes données le concernant, ce qui favorise :

  • une optimisation du délai d’exécution du projet qui se résume juste au temps essentiel ;
  • une meilleure collaboration entre les participants aux projets ;
  • une gestion plus efficiente des projets.

Apport de cette technologie à l’architecture

Véritable innovation dans le milieu de l’immobilier, le Building information modeling s’apparente à un couteau suisse pour l’architecture. Pour l’architecte, le Building Inofmration Modeling aide à s’épanouir pleinement dans la planification de son projet. Il lui fournit une vue d’ensemble de son projet et l’aide à mieux le développer. Il peut alors en évaluer périodiquement le niveau d’avancement. L’architecte arrive à exposer plus facilement ses idées aux autres partenaires qui l’accompagnent dans l’exécution du plan établi.

Très utilisé par les grands bureaux d’architecture en vue de la réalisation des grands projets, le BIM est tout aussi nécessaire aux structures de petite et moyenne taille. Il permet un accroissement de la productivité et favorise une plus grande performance en termes d’analyses, de précision et de simulation. Concernant son coût, il est plutôt accessible et peut engendrer des économies significatives en termes d’investissement et de temps.

Destiné à être incontournable, l’utilisation du Building Information Modeling va changer les habitudes. Une petite révolution qui gagnerait à être mise en place progressivement afin d’en maîtriser tous les contours.

L’expérience BIM de SWISSROC

Avec un peu plus de 86 chantiers livrés depuis 2015, Swissroc propose de faire de vos projets immobiliers une totale réussite. La combinaison de l’expérience de ses experts et de l’application de la stratégie BIM est l’un des piliers sur lesquels l’entreprise s’appuie pour la réalisation des missions qui lui sont confiées. Que vous construisez ou que vous cherchez à investir dans l’immobilier, vous pouvez lui faire appel pour bénéficier d’une réelle expertise et des conseils avisés de ses spécialistes.

 

77

Lors de l’achat d’un appartement dans le cadre d’un investissement locatif, il est important de tenir compte des frais qui seront imputés au propriétaire. En effet, les charges de copropriété de l’immeuble sont à prendre en considération. Elles peuvent cependant, selon la loi, être partagées avec le locataire si le bien est loué non meublé. Ces charges récupérables permettent donc au propriétaire d’alléger ses dépenses.

Quelles sont les charges que doit supporter le propriétaire ?

La 1ère charge du propriétaire est le remboursement de son prêt bancaire.

S’ajoute à cela tous les frais liés au bien immobilier tels que la taxe foncière et la taxe d’habitation. Bien que la 2ème taxe incombe au locataire.

Le propriétaire doit également assumer les charges de copropriété en lien avec l’entretien des locaux, la maintenance des équipements électriques (porte de garage, ascenseur) ainsi que le salaire du gardien ou de la gardienne.

Les gros travaux de rénovation de l’immeuble votés en assemblée générale ainsi que les dépenses nécessaires à l’entretien et à l’amélioration des parties communes sont aussi à la charge du propriétaire.

Il est donc primordial de prendre connaissance des travaux en cours ou à venir concernant l’immeuble lors de l’achat de cet investissement locatif afin d’éviter les déconvenues. Si par exemple lors de l’achat, le ravalement de façade de l’immeuble est en cours de négociation mais pas encore voté par l’assemblée, le financement de ces travaux incombera à l’acheteur. A contrario, si le ravalement a été voté en amont, il sera à la charge de l’ancien propriétaire.

Quelles charges partager avec son locataire ?

Les charges que peuvent se partager le locataire et le propriétaire sont de trois ordres :

  • Les dépenses d’entretien courant et les réparations du matériel qui profitent au locataire : l’entretien des espaces verts, les maintenances collectives, le remplacement des pièces défaillantes de l’ascenseur.
  • Les taxes et redevances dues en compensation de services rendus : ordures ménagères, redevance assainissement, taxe de balayage…
  • Les services dont le locataire est bénéficiaire : eau, chauffage collectif, ascenseur.

Quelles sont les charges récupérables auprès du locataire ?

Outre le loyer, le locataire doit s’acquitter de charges liées à l’utilisation du bien immobilier. Ce sont des charges dites récupérables ou locatives car elles correspondent à des dépenses dont le propriétaire peut réclamer le remboursement au locataire. Elles concernent uniquement les dépenses profitant exclusivement au locataire, voici les principales :

  • Dépenses relatives aux parties communes intérieures au bâtiment (électricité, fournitures des consommables)
  • Exploitation et maintenance des espaces extérieurs au bâtiment (aires de stationnement, aires de jeu, espaces verts…)
  • Eau froide et chaude, chauffage collectif des parties communes et locaux privatifs (chauffage, fuites et remplacements de joints)
  • Ascenseurs et monte-charge (électricité, entretien, menues réparations…)
  • Installations individuelles de chauffage et distribution d’eau chaude dans les parties privatives
  • Frais de personnel (élimination des déchets, entretien des parties communes…)
  • Hygiène (produits de désinfection, exploitation et entretien courant, fournitures des consommables…)

La rémunération du gardien (ou de la gardienne) de l’entretien de l’immeuble est en partie récupérable. En effet, 75% du montant des travaux d’entretien et d’élimination des rejets de cette personne sont à la charge du locataire. Si une seule de ces deux tâches est assurée, le montant se limite à 40% des dépenses.

Les charges non récupérables

Les charges non récupérables correspondent aux charges exclusives au propriétaire, à régler en principe, une fois par an :

  • Taxe foncière
  • Frais d’établissement ou d’envoi de quittance
  • Frais de dératisation
  • Frais de nettoyage de graffitis, etc.

84

L’aménagement d’une maison ou d’un appartement est un projet délicat. Si le principal objectif c’est de changer de décoration et apporter une touche neuve à votre intérieur, gagner en espace est également l’un des plus grands avantages. Ainsi, il ne s’agit pas d’un travail à prendre à la légère. De nombreux facteurs sont à prendre en compte, depuis vos goûts personnels aux tendances actuelles, tout en considérant les dimensions et la forme des pièces à aménager. En parlant de pièces à aménager, voici un guide pratique pour un meilleur aménagement de votre salon, votre salle de bains et votre cuisine.

Comment bien aménager le salon ?

Le salon ou le séjour peut être considéré comme la pièce principale de votre habitation, c’est là que toute la famille se réunit pour regarder la télé ou échanger sur les moments marquants de la journée. Un coin repas peut même être ajouté s’il y a assez d’espace.

Et puisque vous y recevez aussi vos invités et visiteurs, c’est la pièce qui représente le plus votre maison. Son agencement se doit d’être impeccable puisqu’il refléte votre personnalité. Il faut savoir bien disposer le canapé, le fauteuil, la table basse et les autres meubles. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel qui pourra vous conseiller sur l’agencement du mobilier de manière à gagner plus d’espace libre sans entacher l’esthétique de la pièce. Pour les modèles et les couleurs, laissez libre cours à votre imagination et exprimez votre style déco de manière harmonieuse.

Outre les classiques canapés, fauteuil et table basse, un autre meuble intemporel a également le vent en poupe côté décoration d’intérieur. Il s’agit de la chauffeuse. Multifonctionnelle, la chauffeuse peut faire office de chaise, de fauteuil ou même de lit d’appoint. Certains modèles sont même reconvertibles en lit une place. C’est un type siège qui se met très judicieusement dans le salon pour une touche décorative et un côté pratique. Moderne, vintage, chic, décontracté, design ou cosy, les styles ne manquent pas. En cas d’indécision, un comparatif pour choisir et acheter sa chauffeuse peut être d’une aide précieuse.

Comment agencer la salle de bains ?

La salle de bains se trouve souvent être la pièce la moins spacieuse d’une maison ou d’un appartement. L’aménager nécessite, de ce fait, une bonne technique d’optimisation des espaces. Pour cela, il faut bien considérer la superficie de la pièce, mais aussi celle de la douche, de la baignoire, du lavabo et des meubles de rangement. Oui, si vous avez un projet de rénovation de votre salle de bains, vous devrez jouer avec les dimensions.

Par exemple, une grande salle de bains de 6 m² peut recevoir une impressionnante baignoire ou jacuzzi de 200 x 100 m, une double vasque de 130 cm et une douche spacieuse de 90 cm². De quoi faire des jaloux ! Par contre, une petite salle d’eau de 3 m² peut contenir une douche de 100 cm² et une petite vasque. La douche à l’italienne est la plus appréciée. Pensez à installer un miroir chauffant pour éviter qu’il soit embué. Pour l’esthétique, toutes les installations et tous les équipements de la pièce devraient appartenir au même style, y compris les robinets et le sèche-serviette.

Bien aménager la cuisine

L’aménagement d’une cuisine est sûrement le plus difficile de tous car il y a tant de choses à prendre en compte. La première règle c’est de respecter le fameux triangle d’activité. Une cuisine doit impérativement permettre une facilité de circulation entre les matériels de préparation de cuisson, l’évier et le réfrigérateur, les trois piliers de la pièce. Leurs emplacements doivent former un triangle avec les mêmes distances, si possible.

L’éclairage de la cuisine est également cruciale, c’est là que l’on prépare les repas. Lave-vaisselle, évier et poubelle doivent aussi, être proches. Il en va de même pour les placards, les tiroirs et les armoires de rangement de vaisselle et de couverts. Optimiser les espaces de cette pièce est d’une importance capitale, vu qu’on y fait souvent des vas et viens. Un plan de cuisine doit, donc, être réalisé avec l’aide d’un expert qui vous donnera les meilleurs conseils tout en tenant compte de vos goûts en matière de décoration.

96

Ces dernières années, la capacité de rénover et de donner vie à de vieux entrepôts, granges et bâtiments industriels a pris d’assaut le monde du design. Des finitions rustiques sont exposées. Des éléments structurels aux appareils d’éclairage sont de plus en plu d’inspiration industrielle. Il ne fait aucun doute que les détails industriels sont là pour rester. Si vous avez admiré les lofts urbains et la tendance factory, jetez un œil à ces 5 idées pour habiller votre maison dans un look industriel.

Cherchez l’inspiration en regardant les bâtiments avec des passés historiques

Avant que vous puissiez savoir quel type de détails industriels vous aimez, inspirez-vous des bâtiments qui partagent un passé historique. Les murs en briques apparentes, les fermes de toit en bois et les colonnes en acier sans revêtement de cloisons sèches sont courants dans les entrepôts et les zones de fabrication. Pensez à vous rendre en centre-ville pour voir s’il y a une revitalisation des vieux bâtiments. Pour de nombreuses villes à travers le monde, la restauration d’entrepôts et d’installations de fabrication est en hausse.

Familiarisez-vous avec vos métaux rustiques préférés pour vos intérieurs

À l’époque de la fabrication d’acier et de fer aux États-Unis et dans d’autres régions du monde, les produits industriels et les métaux occupaient une place importante dans les appareils de plomberie et d’éclairage, les armoires et les poignées de porte. L’utilisation ornementale du fer forgé est un élément industriel qui rend merveilleusement bien dans la maison contemporaine. Regardez aussi le nickel brossé, le cuivre et les métaux de fonte pour apporter un attrait organique à votre maison.

Exposez les détails mécaniques de votre maison moderne

Fan de la renaissance industrielle au niveau des conceptions de meubles ? Ou bien concernant les structures et l’éclairage ? Vous avez alors  probablement déjà à l’esprit quelques pièces uniques que vous devez posséder dans votre intérieur. Les fonctionnements mécaniques des luminaires laissés exposés sont le rappel des détails industriels. Les meubles à roulettes comme les îlots de cuisine, sont aussi un exemple de mobilier appartenant au cadre usinier.

Mélangez et assortissez les détails modernes avec le charme industriel

La réussite de l’ajout d’éléments industriels dans votre maison dépend de votre capacité à associer et à assortir le style contemporain actuel avec des touches architecturales d’inspiration plus ancienne. La pièce la plus facile à aménager est la cuisine. Les électroménagers modernes dotés d’un élégant boîtier en acier inoxydable peuvent emprunter des composants de l’ère industrielle avec du matériel de cuisine simple en guise de clin d’œil. L’éclairage suspendu tel que l’éclairage à filament qui utilise des ampoules de style Edison crée l’aspect de l’éclairage industriel et rétro. Plusieurs autres options sont présentées sur http://www.barak7.com.

Ajoutez une dimension artistique à votre foyer avec des illustrations expressives

Une autre façon d’apporter des parties architecturales industrielles dans votre maison : d’utiliser des illustrations pour exprimer votre côté créatif. Des graphismes audacieux, des peintures murales  , ou bien une peinture de symboles sur un mur de briques apparentes. Inspirez-vous des idées trouvées dans votre ville, comme des signes, des chiffres et des lettres. Et pourquoi pas une peinture abstraite pour transformer un mur fade en une œuvre d’art.

93

Lorsque l’on décide d’acheter ou de vendre une bien immobilier, un long processus s’engage. Ces échanges entre l’acheteur et le vendeur peuvent être appuyés par une promesse de vente ou certifiés par la signature d’un compromis de vente. Quelles sont les différences entre chacun de ces deux contrats ? Tradim Immobilier vous donne quelques éléments de réponse !

Qu’est-ce qu’une promesse de vente ?

Concrètement, lorsqu’une promesse de vente est signée, c’est le propriétaire qui prend un engagement auprès de l’acheteur : il lui promet de vendre le logement concerné à un prix bien défini. On parle alors de contrat unilatéral, contrairement à la signature d’un compromis de vente, qualifié de synallagmatique (en d’autres termes, chacune des deux parties s’engage mutuellement).

Le bien immobilier est comme « réservé » à l’acheteur, qui prend une option dessus au cours d’une période pouvant s’étendre à trois mois.

Au cours de ce laps de temps, le bénéficiaire est libre de réfléchir, et de décider s’il souhaite ou non acheter l’habitation concernée. De son côté, le vendeur est tenu par la loi de ne pas vendre le bien. Il ne peut pas non plus le proposer à un autre acquéreur potentiel.

Cette situation est donc particulièrement favorable à l’acheteur ! Mais si jamais ce dernier renonce à l’acquisition, il doit indemniser le vendeur à hauteur de 10% de la valeur d’achat.

A quoi engage la signature d’un compromis de vente ?

Comme évoqué précédemment, la signature d’un compromis de vente représente un engagement mutuel des deux parties. Le propriétaire vendeur et l’acquéreur ont le même degré d’implication dans la transmission du logement, selon un prix déterminé.

A ce titre, en cas de renoncement de la part de l’une ou de l’autre partie, la seconde est en droit légitime de l’y contraindre par voie légale. Il est possible de saisir la justice et de réclamer des dommages et intérêts en guise de réparations.

Au moment de la signature du compromis de vente, l’acheteur doit verser une somme comprise entre 5 et 10% du montant de l’habitation. Cette somme est appelée le dépôt de garantie. Cette somme est bien sûr déduite du prix total une fois que l’acte notarié est signé !

Dans les deux cas, ces contrats ne constituent pas une obligation légale. Ils sont tout de même un document de première importance afin que chacun soit assuré de l’aboutissement de la transaction immobilière. Il est donc fortement recommandé de procéder à la réalisation d’au moins l’un d’entre eux.

Existe-t-il un délai de rétractation ?

Vous souhaitez signer un contrat préalable à l’acquisition ou à la revente de votre habitation ? Vous vous demandez s’il vous sera possible de vous rétracter sans subir de pénalité en cas d’imprévu ?  Qu’il s’agisse d’un accord unilatéral ou de la signature d’un compromis de vente, il existe effectivement un délai de rétractation d’une dizaine de jours.

Ces dix jours sont incompressibles dès lors que le contrat est signé. Il s’agit du seul moment où vous aurez l’opportunité de renoncer à votre engagement. Il vous faudra pour cela expédier un courrier recommandé avec accusé de réception.

Le motif invoqué pour votre rétractation ne peut pas entrer en ligne de compte en cas de contestation. Tant que vous agissez avant la fin de ce délai, toutes les sommes versées doivent être rendues.

Pour davantage de sécurité, pensez à faire rédiger ce contrat par un professionnel juridique. Vous éviterez ainsi de nombreuses déconvenues et serez sûr d’échanger avec votre interlocuteur dans un cadre favorable !