Accueil Authors Posté parLa Rédaction

La Rédaction

La Rédaction
271 ARTICLES 0 COMMENTAIRES
Experts du secteur et professionnels de la rédaction immobilière se relaient pour vous offrir du contenu documenté et facile à lire !

22

La défaillance du système de serrurerie est souvent cause de soucis. En effet, elle peut entraîner le blocage de la porte ou encore devenir plus fragile face aux intrusions.

C’est pour cette raison qu’il faut alors en prendre soin. Pour mieux réagir en cas de problème et surtout pour les éviter, il est important de connaitre les principales causes qui peuvent nuire à la serrure.

24

Pour contrer les tentatives d’intrusion chez vous, la meilleure solution est d’opter pour un bon système de serrurerie.

En effet, une serrure fait partie des accessoires indispensables à la porte d’entrée comme aux autres accès afin de les rendre plus sécurisés.

Avec les différents choix qui s’offrent à vous, plusieurs critères sont à prendre en compte afin de trouver le bon modèle. Voici donc les critères les plus importants dans le choix de votre serrure.

outil-couvreur

Le couvreur est celui à qui vous devez confier la construction et la rénovation de votre toiture. Il est en mesure de travailler tous les matériaux de couverture et peut intervenir sur différentes sortes de bâtiment. Pour réussir chacune de ses interventions, le couvreur doit détenir le bon matériel : des outils spécifiques et performants.

Les outils de base

Quel que soit le projet dont il prend en main, l’expert en toiture comme le couvreur 68 se munira toujours de ses outillages de base. Cela fera de lui un vrai professionnel qui pense à tout. Voici les détails de ses outils :

  • le marteau de charpentier: souvent équipé d’un porte clou magnétique et d’un arrache clou. Cet outil est formé par deux embouts différents qui font chacun leur travail ;
  • le tire clou: pour arracher les clous. Cet outil se décline sous différents modèles avec des lames interchangeables ;
  • l’enclume du couvreur: pour tailler les ardoises de façon droite ou courbée. A utiliser avec le marteau de couvreur ;
  • l’équerre et la fausse équerre: pour tracer des angles. L’équerre servira à tracer des angles droits tandis que la fausse équerre sert à tracer diverses sortes d’angles. Cet outil est nécessaire lorsqu’il s’agit de faire le placement des tuiles et des ardoises ;
  • le cordeau: un outil indispensable pour tracer une ligne qui permet de placer parfaitement les crochets de gouttière ;
  • la guillotine en coupe rapide: pour découper convenablement les arêtiers, les liteaux et les chiens assis.

Le matériel qui permet de travailler en toute sécurité

  • L’échafaudage de couvreur: ou console de couvreur, permet d’éviter les chutes lorsque le professionnel réalise son intervention. S’il est impossible de mettre en place un échafaudage sur pied, le couvreur peut avoir recours à un échafaudage suspendu ;
  • L’échelle de toit: pour faciliter le déplacement sur le toit et permettre au couvreur de travailler sereinement. Les échelles de toit sont, soit en bois soit en aluminium ;
  • le stabilisateur d’échelle: à placer au pied de l’échelle pour équilibrer celle-ci, permettant au professionnel de monter et de descendre en toute sécurité.

Les outillages pour la toiture en bois

Les bardeaux sont nécessaires si un couvreur installe une toiture en bois. A priori, certains professionnels souhaitent fabriquer eux-mêmes leurs bardeaux. Pour cela, les outils spécifiques à utiliser sont une scie ou une tronçonneuse, un départoir et un maillet.

Les outils pour la toiture en ardoise

  • la pince à ardoise: pour découper les ardoises sans les détruire ;
  • la poinçonneuse: pour marquer et perforer le matériau ;
  • l’enclume de couvreur: qui permet une taille des ardoises, soit droitement soit courbée.

Les outils à utiliser pour le toit en zinc

  • la plieuse à zinc: cet outil est indispensable pour travailler sur une couverture à tasseaux ou une toiture arrondie. Il existe des modèles de plieuse à zinc transportable pour faire plus pratique. Il est à noter que cet outil permet également de plier du cuivre ;
  • la griffe à zinc: c’est un outil qui sert à tracer les feuilles de zinc pour pouvoir les découper ou les plier sans difficultés. La griffe à zinc permettra de faire une découpe et un pliage sans faute ;
  • la tenaille à tuile: qui est exclusivement conçue pour découper des tuiles ;
  • la pince à sertir: indispensable pour un couvreur qui travaille sur du zinc, de l’aluminium et des bandes de rives. La pince à sertir sert à assembler les éléments de gouttières et à les positionner convenablement.

36

Pour bien aménager sa terrasse et maximiser l’espace pour en profiter, il faut penser à y installer des plantes. Ces plantes doivent être constituées de fleurs, d’herbes aromatiques, de tomates et de légumes de potager, etc.

Cependant, il faut penser à optimiser l’espace pour que ces dernières ne soient pas encombrantes. Par exemple, vous pouvez créer un mur vivant à partir d’une palette sur laquelle vous allez faire vos plants. Votre terrasse sera embellie et vous allez gagner de l’espace tout en profitant des bienfaits des plantes.

39

Pour des raisons personnelles ou professionnelles, beaucoup de gens sont obligés de vendre leur maison. La vente d’un bien immobilier peut être un long processus, car elle peut prendre des semaines, des mois, voire des années.

Beaucoup pensent que passer par un courtier immobilier est la solution la plus efficace pour rendre cette transaction plus facile.

Bien sûr, l’intervention d’un expert en la matière est sollicitée sauf que c’est l’état de la maison en question qui détermine le temps de vente et le prix. D’où l’importance de rénover la maison avant sa mise en vente.

Les travaux à entreprendre pour vendre la maison rapidement

Des travaux de rénovation sont de mise quand on souhaite vendre rapidement une maison ancienne. Cela peut constituer un grand investissement vu que l’objectif est d’optimiser l’espace et de remettre le logement aux normes de confort.

Exit l’idée de faire les travaux vous-même si vous voulez obtenir un résultat optimal. Le recours à une entreprise qualifiée et à un professionnel de la décoration maison s’impose pour que votre maison séduise un acheteur potentiel après les travaux. Une maison confort et performante en énergétique, c’est tout ce que les gens recherchent à nos jours. En effet, il faut réviser l’isolation acoustique et thermique de la maison.

Que votre maison soit sérieusement défraîchie ou pas, pensez toujours à repeindre les murs intérieurs et extérieurs. A ce sujet, choisissez des couleurs tendances susceptibles de mettre en valeur chaque pièce qui constitue la maison. En plus d’offrir une plus forte luminosité à l’espace, une nouvelle peinture donne également un coup de jeune à la déco.

Le logement apparaît ainsi plus moderne et plus sain. Pensez également aux revêtements du sol. Le dernier et non des moindres est l’espace extérieur. Il faut qu’il soit bien aménagé et propre vu qu’il soit le reflet de l’intérieur de la maison.

Quelques erreurs à éviter pour réussir la vente de votre maison

Quand vous décidez de vendre votre maison, pensez toujours à étudier en profondeur votre projet. Quelle que soit la raison qui vous pousse à la mettre en vente, restez toujours réaliste. Évitez de surévaluer votre bien.

Appliquez un prix convenant à l’état et à l’emplacement de la maison. Sachez qu’un prix trop élevé est souvent la cause d’une vente qui traîne sur plusieurs années ou même d’une non-vente. Dans ce cas, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour l’estimation de votre bien.

Quand vous lancez votre offre de vente, veillez à ce que les photos soient captivantes et donnent envie aux acheteurs de se déplacer pour visiter la maison. Donc, choisissez bien les photos que vous mettez dans votre offre.

Sachez qu’en consultant votre offre, les gens souhaitent déjà connaitre davantage votre maison, l’intérieur comme l’extérieur même si c’est seulement en photo. L’autre erreur à éviter est de déménager avant la vente pour que la maison ne semble pas vide et abandonnée. Laissez vos meubles dans les pièces jusqu’à ce qu’elle soit vendue pour pouvoir mettre en valeur chaque pièce.

Etre couvreur tuilier, c’est être un couvreur qui se spécialise dans la pose des tuiles. En tant que professionnel en couverture, il maîtrise les tâches de base, comme la conception ainsi que le développement des lucarnes, des cheminées, des gouttières, des chéneaux, des faîtages et plus encore. Sa mission est de s’assurer que la toiture en tuiles qu’il a mis en place est complètement étanche, résistante et durable. Il peut travailler dans le cadre d’une construction en neuf de maison ou sur un chantier en rénovation.

Pouvant manier parfaitement la tuile, le couvreur tuilier peut être sollicité pour tous besoins en matière de rénovation, de pose, de réparation. Mais aussi d’entretien ou de nettoyage de votre matériau de couverture, et plus encore. Il est également en mesure de poser les isolants de toit et de réaliser les travaux d’étanchéité des toitures en tuiles. Ce couvreur passionné respecte les règles élémentaires ainsi que les normes de sécurité en vigueur lorsqu’il effectue les interventions en matière de travaux de tuiles. Effectivement, avant d’installer le revêtement en tuiles, le professionnel se chargera de vérifier au préalable l’emplacement des supports.

Les rôles d’un couvreur tuilier

Le couvreur tuilier accompagne le projet de ses clients et s’évertue à fournir des conseils si besoin. Il est en mesure d’assurer le découpage des divers éléments de toiture, la conception et le montage des systèmes d’évacuation d’eau, etc. Il peut déterminer le nombre de matériaux nécessaires pour habiller votre toit, à partir des plans qui sont à sa disposition et de la superficie de la toiture. Bien qu’il se spécialise en pose de tuiles, le couvreur tuilier est aussi apte à installer et à travailler d’autres matériaux de couverture, comme l’ardoise et la tôle. En tant que professionnel, il connaît les diverses méthodes de travail à appliquer, par rapport à votre projet.

Les conditions de travail d’un couvreur tuilier

Quelle que soit la spécialité d’un couvreur, il fait toujours face à des situations dangereuses puisque les travaux se font en hauteur (risque de chute et de glissade) et il doit se confronter à la pluie, au froid, à la chaleur, etc. Lorsqu’il réalise les travaux, il devrait respecter à la lettre les règles de sécurité qui sont en vigueur. Toutefois, quelle que soit l’envergure de l’intervention et les difficultés que le couvreur tuilier est amené à rencontrer, il s’engage à réaliser des travaux conformes aux normes.

couvreur-tole

Les caractéristiques de la tuile

La tuile est le type de revêtement idéal si vous êtes un adapte de l’écologie. Ce matériau offre également le charme à votre maison, mais ce n’est pas tout : la tuile est solide, durable, lessivable et résiste au gel. Si vous avez une toiture en tuiles, il faut quand même penser à l’entretenir régulièrement. En effet les mousses aiment bien envahir ce type de revêtement de toit. De plus, les tuiles résistent mal aux divers chocs. Par contre, la tuile existe sous diverses formes et s’adapte normalement au style architectural de votre maison.

Comment trouver un bon couvreur tuilier ?

Un excellent couvreur tuilier comme le couvreur 77 est un professionnel qui a suivi des formations spécialisées. C’est pourquoi il sait comment manier la tuile. Il est en mesure de rendre une toiture étanche, de sorte que celle-ci protège le propriétaire d’une maison et ses biens, des intempéries et des changements climatiques. L’artisan tuilier est normalement un couvreur passionné qui réalise ses travaux dans les règles de l’art. Pour trouver un couvreur tuilier fiable et capable de se charger de votre projet. Il est possible de consulter différents annuaires couvreurs. A partir de là, vous découvrirez plusieurs informations couvreurs et il est possible de demander gratuitement un devis. Vous pouvez ensuite choisir l’offre qui vous convient.

38
Application pinql : le "Tinder" de l'immobilier

De nombreuses startups se sont créées dans le domaine de l’immobilier, comme l’application Pinql. Pour se développer, elles font régulièrement appel aux investisseurs. Zoom sur les plus innovantes.

Qu’est-ce qu’une levée de fonds ?

Une levée de fonds est une opération financière par laquelle une entreprise reçoit un investissement en fonds propres de la part d’un ou plusieurs investisseurs.

En contrepartie, les investisseurs reçoivent des actions et/ou d’autres valeurs mobilières (telles que des obligations, obligations convertibles) ainsi que certains droits concernant la gestion de l’entreprise et l’évolution de son actionnariat.

Ces investisseurs placent de l’argent dans les entreprises parce qu’ils estiment que le projet, la stratégie d’entreprise, la dynamique de marché produiront un retour sur investissement important, à court, moyen ou long terme. Ce retour s’effectue le plus souvent par la revente de l’entreprise à une valorisation plus importante qu’au départ.

L’intérêt pour l’entreprise réside dans le fait que ce financement est beaucoup moins risqué que le prêt bancaire.

On distingue trois étapes dans ce processus :

  • Recherche de l’investisseur
  • Négociation du montant et des modalités de financement (obligations, capital etc.)
  • Réalisation (« closing »)

Toutes les entreprises, qu’elles soient startups ou non, passent à un moment donné par ce levier de croissance qu’est la levée de fonds. Une nouvelle application telle que l’application Pinql (Pinql.com) n’échappe pas à la règle.

levée de fond

Des startups qui renouvellent l’immobilier

De nombreuses startups se sont attaquées à l’eldorado de l’immobilier, bousculant les codes et les pratiques. On compte ainsi les dernières-nées suivantes :

Meero

Cette startup est spécialisée dans la production de photos, vidéos et panoramas 360° pour les agences immobilières. Elle met à disposition via sa plateforme 3800 photographes professionnels capables de réaliser des prises de vue de qualité en moins de 24 heures. Elle vient de lever 4,1 millions d’Euros en juin 2017 pour soutenir son développement international.

HomeLoop

Cette entreprise est une agence nouvelle génération. Elle se propose de vendre votre bien immobilier en 48 heures, grâce à un algorithme. Celui-ci permet de donner une estimation précise du prix de vente afin de le caler aux attentes du marché. Elle a levé 1 million d’Euros en avril 2017 pour se déployer dans quatre nouvelles villes en France.

Simply Move

Simply Move propose une conciergerie digitale qui apporte une aide au déménagement et à l’installation dans un nouveau bien immobilier. Elle vient de lever elle aussi un million d’Euros pour poursuivre le développement de fonctionnalités visant à améliorer l’expérience des utilisateurs.

L’application Pinql : le Tinder de l’immobilier

Une autre startup innovante qui cherche à lever des fonds est une petite nouvelle : l’application Pinql. Le but est simple : faciliter la mise en relation des propriétaires et des locataires.

Partant du constat que les agences immobilières prennent des frais importants, que les sites Web comme PAP compliquent l’expérience utilisateur, les trois fondateurs (Andrea Bensaid, David Oudasson, Ryan Woo) ont fait le pari fou d’une application à la Tinder.

Le principe ? Le locataire balaie à droite s’il aime l’appartement, à gauche s’il veut l’ignorer, en haut s’il est indécis. Ensuite, il prend rendez-vous avec les propriétaires des biens qu’il a sélectionnés. Une fois un accord trouvé, via l’application, le locataire envoie son dossier enregistré dans l’application.

Les avantages de l’application Pinql :

  • Du temps gagné pour le locataire :
  • Une transaction simplifiée
  • Pas de frais d’agence

De son côté, le propriétaire entre en quelques instants sa fiche et la soumet aux locataires. En moins de cinq minutes, il peut entrer son annonce et être en contact avec plusieurs locataires.

L’application Pinql est l’étoile montante de l’immobilier, la future pépite qui fera beaucoup parler !

Pour conclure, le marché de l’immobilier n’en est qu’au début de sa digitalisation. De nombreuses startups se développent et bousculent les codes. La dernière en date : l’application Pinql, l’agent immobilier dans votre poche, qui met en relation propriétaires et locataires en quelques minutes, et ce, très facilement !

44

Le piquetage est réalisé par un géomètre. Il permet une bonne préparation d’une construction future et sert à situer plus concrètement les bâtiments, les portails ou les canalisations déjà présentes ou à poser.

L’utilité du piquetage

Le piquetage vient du terme « piquet » parce qu’on matérialise toujours les zones de travaux à l’aide des piquets de bois. Un simple marquage au sol à la craie s’effacerait au fur et à mesure que l’on retire la couche superficielle du so  l. Réalisé par le géomètre, il consiste à faire des prélèvements en surface. Avant de faire une excavation, on doit tout d’abord délimiter la zone à creuser. Cela est nécessaire pour réaliser les fondations, créer une piscine, décaisser une fouille ainsi que toute autre travaux de terrassement.

Les types de piquetage

Le piquetage en général consiste au report sur le terrain des positions d’ouvrage défini par le plan général d’implantation. On utilise des piquets (également appelés chaises d’implantation) numérotés et solidement fixés au sol. Les têtes sont raccordées en plan et en altitude aux repères fixes. Le plan général d’implantation des ouvrages est un plan orienté qui précise la position des ouvrages en planimétrie et par rapport à des repères fixes. La notification à l’entrepreneur de ce plan doit se faire dans les 8 jours suivant la notification du marché ou au plus tard en même temps que cet ordre.

Le piquetage particulier ou spécial sert ensuite à la délimitation des zones nécessaires au creusement des fondations. Il sert aussi à la délimitation des passages de tranchées de VRD, des aménagements divers et des remblais. La pose des réseaux souterrains ou enterrés nécessite aussi l’emploi de ce piquetage particulier.

Bon à savoir

La possible existence d’anciens réseaux souterrains au dessous du terrain à bâtir doit répondre à la déclaration d’intention de commencement de travaux (DICT). Dans le cas de la présence de ces réseaux, c’est à leur cheminement de réclamer un piquetage.

Il est nécessaire de procéder à un piquetage lorsqu’on veut édifier une construction et lors de toute opération de travaux visant à matérialiser une propriété. Il est aussi nécessaire lors d’aménagements d’un projet au sol comme les clôtures, les piscines, les remblais et les excavations.

Le piquetage est une opération d’arpentage qui vise à implanter un projet de construction figurant au permis de construire ou à la déclaration de travaux. Les piquets peuvent être reliés par un ruban ou un cordeau bien visible.

59

Les fissures dans les fondations doivent toujours être réparées, qu’elles soient petites ou grandes. Il faut savoir que ce genre de fente peut facilement laisser passer l’eau ou l’humidité.

Pour réparer une fissure, vous pouvez procéder de l’intérieur, tout comme vous pouvez le faire depuis l’extérieur. Le choix des matériaux sera d’une importance capitale si vous voulez rendre vos fondations étanches.

77

De plus en plus de français se lancent dans la location en meublé non professionnel (LMNP), attirés par ce statut très avantageux qui offre de nombreux bénéfices fiscaux. En tant que propriétaire-bailleur, vous êtes en effet soumis à un régime fiscal bien particulier : le régime des Bénéfices Industriels Commerciaux (BIC) et bénéficiez donc d’un statut d’entrepreneur, contrairement à la location nue.

Si ce statut présente de nombreux avantages, il est nécessaire également d’en connaitre les contraintes formelles et les possibles écueils afin de vous simplifier la gestion fiscal de vos biens immobiliers. Voici tout ce que vous devez savoir sur la fiscalité d’un LMNP avant de sauter le pas.

Comment sont imposés les bénéfices d’un LMNP ?

En tant que loueur d’un bien immobilier meublé, vous relevez du régime des micro-entrepreneurs si les revenus que vous tirez de la location de ce bien ne dépassent pas le plafond imposé aux micro-entreprises (soit 32 900 euros). Ce statut vous permet ainsi de bénéficier d’un abattement forfaitaire et d’un barème fiscal progressif de votre chiffre d’affaire. Seule la moitié de vos ressources seront désormais imposée, ce qui représente une bonne option si vos charges déductibles ne dépassent pas ce seuil de 50 % (découvre plus d’infos sur cet article)

S’i; dépasse le plafond du régime des micro-entreprise, le loueur d’un bien meublé sera soumis au régime réel. Plus contraignant en terme de tenue de votre comptabilité, il vous permettra néanmoins de déduire de vos recettes les intérêts de vos emprunts, vos droits d’enregistrement, les travaux de réparation courant et l’amortissement sur la valeur de votre bien et sur les travaux plus importants. Au final, cela vous permet de réduire vos recettes, et donc les impôts que vous devez reverser.

Parmi les autres avantages fiscaux du régime réel, vous pouvez bénéficier d’une exonération complète de vos plus-values si vos recettes ne dépassent pas 90 000 euros par an. Vous échappez ainsi à l’ISF et pouvez transmettre votre patrimoine dans de meilleures conditions étant donné que votre régime fiscal est plus favorables en terme de droits de succession.

Quelles sont vos options fiscales pour amortir votre investissement ?

En tant que loueur d’un bien meublé, vous pouvez déduire de vos revenus locatifs les investissements réalisés pour sa mise en valeur. Ces amortissements devront néanmoins être comptabilisés dans un registre ou une comptabilité spécifique.

Si vous avez la possibilité de déduire une large gamme de coûts relatifs à la gestion de votre bien meublé (comme vos primes d’assurance, charge de copropriété, ou encore votre taxe foncière), le mode d’amortissement à retenir est souvent complexes et peut donner lieu à de possibles erreurs dans votre fiscalité.

Vous pouvez amortir jusqu’à 100% de la valeur hors taxes de votre bien (excepté le terrain), des frais d’acte et du mobilier (en savoir plus ici). La méthode d’amortissement est linéaire et formalisée sur une période et un pourcentage donnée selon la nature de votre amortissement. Pour les meubles et équipements, comptez par exemple 5 à 10 ans (soit 10 à 20 % pour chaque année). Si vous êtes déficitaire, le déficit généré par votre amortissement pourra être reporté sur vos bénéfices futurs.

Les autres obligations et avantages fiscaux des loueurs en meublé (LMNP)

Parmi les avantages dont vous bénéficiez en tant que loueur meublé professionnel, vous êtes exonéré de l’impôt sur la fortune. Pour les impôts locaux, vous serez soumis à une cotisation française des entreprise car la location de votre bien meublé est considéré comme une activité commerciale. Vous devrez également vous acquitter de la taxe foncière, mais non de la taxe d’habitation, car il ne s’agit pas de votre habitation personnelle.

En tant que LMNP, vous pouvez également bénéficier de l’avantage fiscal Pinel, qui remplace le dispositif Duflot à compter du 1er septembre 2014. Il vous permettra notamment de déduire de 12 à 21 % du prix de votre bien de vos impôts sur une période de six à douze années (uniquement si vous le remettez à neuf).

Pour finir, si le bien meublé que vous louez fait partie de votre lieu de résidence personnel, vous n’aurez pas à payer d’impôt si le loyer que vous percevez est inférieur à 760 euros par an. (en savoir plus à cette adresse : http://www.investissement-lmnp.fr/)