Accueil Authors Posté parLa Rédaction

La Rédaction

395 ARTICLES 0 COMMENTAIRES
Experts du secteur et professionnels de la rédaction immobilière se relaient pour vous offrir du contenu documenté et facile à lire !

7
fiscalité crowdfunding immobilier

En 2021, le crowdfunding immobilier (la version anglo-saxonne du « financement participatif » immobilier), via les plateformes d’investissement qui lui sont dédiées, a dégagé 1 milliard d’euros … autant dire que le succès est au rendez-vous ! Mais qu’en est-il de vote fiscalité ? Y a t-il un réel intérêt à choisir un ou plusieurs financements participatifs, a priori attractifs, dans l’immobilier ?

Qu’est-ce que le crowdfunding immobilier et quels en sont les intérêts ?

Un financement court-termiste

Le principe du financement participatif immobilier est relativement simple et démocratique : vous, du moins des particuliers pour l’essentiel, prêtez une somme d’argent à un promoteur immobilier. Ce prêt se fait généralement par le biais d’une plateforme en ligne sécurisée pour un ou des projets bien définis. Investir en crowdfunding immobilier est court-termiste, le plus souvent d’une durée comprise entre 12 à 48 mois. Les investisseurs financent aussi bien des biens à usage d’habitation que professionnels et il est également possible d’investir en SCPI.

Des revenus complémentaires réguliers

Au terme du financement, vous récupérez votre montant investi. De plus, tout au long du projet, vous êtes rémunéré par votre créancier, selon un échéancier préalablement établi, à un taux d’intérêt fixe pour une rentabilité annuelle régulière comprise entre 6 et 12 %. De ce fait, c’est l’assurance de revenus complémentaires réguliers pour une rentabilité qualifiée d’élevée, et ce tout en prenant des risques faibles à mesurés.

De plus, sachez que vous pouvez encore diminuer les risques encourus en sélectionnant scrupuleusement votre plateforme de crowdfunding, ainsi que votre projet immobilier, tout en portant une attention particulière aux différents frais.

Dynamiser son épargne avec une fiscalité avantageuse

En cas de versement d’intérêt sur votre financement participatif, le plafond est limité à 2 000 euros (5 000 euros si le versement se réalise sans intérêt). Le bonus supplémentaire du crowdfunding immobilier, c’est évidemment sa fiscalité avantageuse car les revenus des intérêts sont soumis à la fameuse « Flat-Tax ».

La Flax-Tax ou PFU

La Flat-Tax, ou PFU (Prélèvement Forfaitaire Unique), de 30 % se décompose comme ceci :

  • 12,8 % pour l’IR (Impôt sur le Revenu) ;
  • 17,2 % pour les PS (Prélèvements Sociaux).

Vous conservez l’imposition qui vous est la plus favorable. En cas de moins-value, vous pouvez imputer vos pertes sur le montant d’intérêts générés par d’autres investissements en financement participatif, et ce durant cinq ans.

Qu’en est-il de l’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière) ?

L’investissement en crowdfunding immobilier n’est pas soumis à l’IFI pour une raison évidente : vous n’êtes pas propriétaire d’un bien … mais bien d’une créance. Votre investissement participatif s’est fait par le biais d’une ou de plusieurs acquisitions d’obligations, d’actions et de parts sociales ; dès lors, vous êtes rémunéré via des dividendes et une valorisation des titres.

16

Vous disposez d’un espace suffisant pour aménager un salon dans votre jardin et profiter du beau temps en été ? Sachez qu’il existe différentes manières de créer un espace dans votre jardin. Avec les meubles de jardin disponible sur le marché, vous pouvez parfaitement préparer l’arrivée de la saison estivale selon vos envies. Entre poufs d’extérieur, lits de jardin, table, fauteuils et salon, vous avez l’embarras du choix pour accueillir vos invités et partager des apéritifs en famille.

Quels matériaux choisir pour ses meubles de jardin ?

Les salons de jardin doivent assurer l’aspect esthétique et permettre de recevoir les invités. Il existe ainsi plusieurs matériaux parmi lesquels vous pouvez choisir pour votre salon de jardin.

  • Le métal : il s’agit de l’un des incontournables en matière de mobiliers de jardin. La robustesse et l’élégance du métal lui permettent de résister aux intempéries et à la forte chaleur.
  • La résine tressée : ce matériau offre un aspect raffiné et classe pour votre jardin. À présent, vous disposez d’un large choix de forme et de couleur concernant les mobiliers en résine tressée pour habiller votre jardin.
  • Le plastique : il devient un matériau de plus en plus choisi pour l’aménagement d’un espace extérieur comme un jardin. Le plastique est facile à entretenir et à déplacer. De plus, le plastique est efficace pour la conception de fauteuil, de chaise, de canapé et de table au design innovant.
  • Le bois : les bois massifs comme le teck, l’acacia et l’eucalyptus sont les plus robustes pour la conception de mobiliers de jardin.

Adopter un salon en fonction de l’espace disponible

La taille de votre jardin joue un rôle important pendant le choix du salon. Bien que vous choisissiez un style en particulier pour votre jardin, vous devez prendre en compte le volume d’espace disponible pour adopter les mobiliers appropriés.

Un salon de jardin pour une petite terrasse

Vous avez aménagé un petit balcon ou une terrasse dans votre jardin ? Il s’agit d’un espace assez réduit et vous devez choisir un salon de petit format. Le salon de jardin rond composé d’une table et de chaises vous permet de gagner de l’espace. Pour vous protéger du soleil, du vent et de la pluie, il suffit d’accompagner votre salon avec un voile d’ombrage ou un store extérieur.

Un salon de jardin pliable

Si vous avez planté des arbres dans votre jardin, il suffit de choisir un salon pliable. Vous pouvez ainsi déplacer vos mobiliers pour profiter de l’ombre naturelle. Le plastique est le matériau à privilégier pour un salon de jardin pliable. Vous n’avez qu’à choisir des chaises et une table appropriées à la taille de votre jardin.

Un salon de jardin XXL

Pour un grand espace dans votre jardin, vous pouvez allier la commodité, le bien-être et surtout la détente. Pour ce faire, il est conseillé de choisir un mobilier de jardin XXL. Que ce soit de forme ovale, carrée ou rectangulaire, vous avez le choix d’un modèle de table avec rallonges pour prévoir des invités. Il existe des mobiliers de jardin pouvant accueillir jusqu’à 12 personnes pour un dîner en plein air.

Un ensemble de salon pour votre jardin en été

Vous avez aménagé votre jardin ? Vous voulez inviter des amies ou des membres de votre famille pour un barbecue ? Un ensemble de salon pour jardin se compose généralement d’un canapé confortable, d’un tabouret, d’un fauteuil et d’une table assortie. Aménager votre salon de jardin pour l’été n’est pas chose facile. Avec les différentes sortes d’ensembles de salon disponibles sur le site de vidaXL, vous pouvez trouver l’aménagement qui convient à votre jardin. Pendant le choix de votre ensemble de salon, vous ne devez pas oublier les coussins assortis avec les mobiliers.

18
quel meuble mettre dans sa chambre

Il est important de bien aménager une chambre à coucher pour favoriser le repos et la tranquillité. Ce lieu de délassement devrait être meublé de façon ergonomique avec les bonnes couleurs. Pour y créer une ambiance propice au relâchement, découvrez quelques astuces et conseils sur le choix des meubles et l’agencement de l’ensemble de ces biens.

Le choix du lit : les critères à considérer

Le choix d’un lit pour meubler sa chambre dépend de plusieurs critères.

La taille

Pour les couchages deux personnes, la taille classique est de 140×190. Les 160×200, 180×200 et 200×200 sont toutefois plus confortables. Pour un lit suisse d’adulte une personne, choisissez le 90×190. Si vous préférez dormir dans un plus grand lit, optez pour un lit de 120×190. Quant aux lits pour enfants et bébés, vous avez le choix entre 70×140, 90×190 ou 90×200. Concernant la longueur du lit, prévoyez 15 cm de plus que la taille de la personne qui va dormir dessus.

La hauteur

Pour votre confort et pour une bonne ventilation du matelas, la hauteur idéale d’un lit est de 50 cm environ. La bonne hauteur est celle qui permet de se relever sans souci du lit.

Le matériau

Le bois et le métal sont les principaux matériaux utilisés pour le cadre de lit. Le lit en bois s’associe avec tout type de décoration, tandis que le lit en métal ou en fer forgé est très solide et durable. Il existe aussi des lits stratifiés ou en mélaminé.

La forme

Plusieurs formes de lit vous sont proposées sur le marché : lit rond, lit futon, lit classique, lit coffre ou capitaine, lit avec tiroirs, lit électrique, lit thématique, lit superposé… Si vous avez un petit espace, faites votre choix entre le lit mezzanine, le lit escamotable, le canapé convertible…

La tête de lit

Une tête de lit permet d’isoler la tête des personnes qui dorment sur le lit des murs froids. Il existe des têtes de lit en bois, en tissu et avec rangements.

Choisir une table basse pour la chambre à coucher

Il existe différents types de table basse VidaXL pour chambre à coucher :

  • les tables ovales ou rondes : elles conviennent surtout pour les espaces restreints ;
  • les tables d’appoint, le pouf table ou la banquette ottomane : peuvent remplacer une table basse classique ;
  • les tables gigognes ou tables jumelles : pour les chambres à coucher spacieuses ;
  • les tables basses en verre : elles sont d’une grande légèreté ;
  • les tables ultra basses et longilignes : elles fournissent un rendu contemporain pour des chambres à coucher modernes ;
  • les tables ultra basses rectangulaires : elles sont à placer au pied du lit pour mettre des magazines, des livres… ;
  • les tables ultra basses en plastiques : elles sont parfaites pour les loisirs créatifs des enfants.

Réussir la décoration d’une chambre à coucher

À part le meuble à mettre dans sa chambre, il est important de bien la décorer pour lui donner vie. La décoration passe par le mobilier à la literie, par le choix des couleurs et des matières…

Divers styles vous permettent de donner un supplément d’âme à votre pièce : style scandinave, ambiances nordiques pour un intérieur chaleureux, décor bohème chic, déco de charme pour les romantiques, style zen pour une relaxation optimale, ambiance design pour les plus pragmatiques…

La couleur de votre coin nuit influe sur la qualité de votre sommeil. Les teintes les plus utilisées sont le rose, le brun, le bleu et le bleu-vert. Choisissez votre linge de lit en fonction de la saison, des dimensions de votre lit, des matières, des motifs et des couleurs. Pour le dressing, vous pouvez opter pour une simple armoire-penderie avec ou sans porte. Dédier une pièce entière au rangement de vos vêtements est aussi une bonne idée.

Les petits et les ados passent la majeure partie de leur temps dans leur chambre à coucher. Plusieurs activités y sont cumulées : repos, jeux, devoirs et leçons… Vous devriez ainsi y placer du mobilier adéquat.

38
hausse assurance habitation 2023

L’assurance habitation est une assurance obligatoire pour tout logement occupé par un propriétaire en copropriété ou un locataire. Les tarifs de l’assurance habitation dépendent de plusieurs paramètres et évoluent chaque année, généralement à la hausse. Avec 2023 qui approche, la hausse va se confirmer pour les assurés.

Hausse généralisée des tarifs de l’assurance habitation en 2023

Peu d’assurés passeront au travers de la hausse de leur cotisation d’assurance habitation cette année. De nombreux facteurs influencent son évolution annuelle.
Le premier d’entre eux est l’inflation. L’assureur tient compte de la hausse générale des prix pour revaloriser au 1er janvier la cotisation d’assurance. Plusieurs indices peuvent être utilisés par l’assureur, au choix un indice INSEE ou de la FFB (Fédération Française du Bâtiment).

Le second facteur est l’évolution de la sinistralité générale. On pourra citer les dégâts des eaux, les cambriolages, les incendies… Toute hausse de la sinistralité et de leur coût est directement répercutée sur les cotisations des assurés.

Le troisième facteur est l’augmentation des taxes appliquée par l’État sur les contrats d’assurance. En effet, peu d’assurés le savent, mais l’État applique des taxes sur les contrats d’assurance, ce qui en majore directement le coût.

Le dernier facteur est l’évolution de la situation personnelle de l’assuré qui peut avoir un impact à la hausse sur le contrat comme par exemple la mobilité géographique ou bien l’évolution de la situation personnelle et professionnelle de l’assuré.

Analyser les garanties offertes par son contrat

Vous avez certainement souscrit votre contrat d’assurance habitation lors de votre emménagement. Il correspondait très certainement à vos besoins à l’époque ou bien, vous n’avez pas réellement analysé les garanties offertes lors de la souscription du contrat. Si vous estimez que son coût dérape trop, il est temps de regarder en détail les clauses de votre contrat. Focalisez-vous sur l’analyse de la dérive de son coût sur les dernières années pour identifier les postes augmentant le plus.

Profitez-en pour identifier vos besoins réels d’assurance : valeur assurée des biens, montant de la franchise, le type d’indemnisation souhaité (valeur à neuf ou d’usage), exclusions de garantie, délai de carence appliqué, divers services offerts par l’assureur en cas de sinistre. Ce recensement exhaustif vous permettra de faire les bons choix ultérieurs si vous devez changer de contrat.

Faire jouer la concurrence entre les assureurs

La concurrence est le juge de paix dans les assurances. Il est parfois nécessaire de changer de contrat pour disposer d’un meilleur service. Si vous n’êtes plus satisfait de votre contrat ou souhaitez en faire baisser le coût, la réalisation d’un devis assurance habitation est le passage obligé avant tout changement de contrat. L’analyse préalable de vos besoins aura ici tout son sens. Ainsi, un comparateur vous permet de simuler en quelques clics votre tarif et vous oriente vers l’assureur le plus compétitif.

Pensez à résilier votre précédent contrat lors du changement d’assurance habitation. Le nouvel assureur vous assistera avec plaisir dans cette démarche administrative.

44
comment obtenir un crédit privé suisse
Lorsque vous devez faire face à une dépense imprévue, ou importante comme l’achat d’une voiture ou d’un voyage. Le crédit privé se présente comme une excellente solution à ces besoins d’argent. De nombreux établissements financiers et bancaires proposent ce type de financement en Suisse. Il vous est possible d’obtenir un crédit privé d’un montant maximal de 250 000 CHF avec de taux intéressants et sans vous confronter à un long délai d’attente.

Les conditions d’éligibilité

Quelques conditions sont à remplir pour souscrire un crédit privé en Suisse.

Les conditions de base

  • être majeur (70 ans au maximum) ;
  • avoir un revenu régulier ;
  • domicilié en Suisse dans la Principauté du Liechtenstein ou frontalier (résider dans des départements français comme le Haut-Rhin, Belfort, la Drôme…) ;
  • avoir une citoyenneté suisse ;
  • disposer d’un permis de séjour C, B, G, L, carte de légitimation.

Les conditions sur les revenus

La loi interdit l’octroi d’un crédit privé à un emprunteur qui risque de s’endetter. Pour se protéger, les banques imposent des conditions liées au revenu du demandeur :

  • avoir un revenu minimum de 2700 chf ;
  • avoir un contrat de travail suisse (lors de la demande) ;
  • travailler depuis 3 mois dans une même entreprise (étude restrictive des employés temporaires) ;
  • être actif à son compte depuis 2 ans au minimum (pour les indépendants) ;
  • pas de prestations complémentaires venant de l’État pour les rentiers (AVS/AI) ;
  • être capable de rembourser le crédit à l’âge de 70 ans.

Certains dossiers sont considérés comme à risque par les organismes prêteurs. Un demandeur risque de se voir refuser un crédit privé si :

  • il fait l’objet de poursuites ;
  • il a des problèmes financiers ;
  • il a un historique négatif auprès de la ZEK.

Mesure de solvabilité

Votre capacité de paiement ou solvabilité doit être une garantie pour l’établissement bancaire que vous choisissez. Vos dépenses mensuelles ne doivent pas être supérieures à vos revenus pour éviter de vous endetter. Une banque vous accorde ou non un prêt personnel en prenant en compte la limite de votre crédit personnel. Elle calcule votre limite en fonction de vos revenus et de vos charges mensuels (loyer, enfants à charge, impôt, véhicule…). Les engagements en cours seront également considérés (leasing, emprunt privé, cartes de crédit). À condition que vous soyez capable de subvenir à vos besoins vitaux minimaux, vous avez plus de chance d’obtenir un crédit privé. Vous ne devez pas non plus vous endetter.

Obtenir un crédit privé au meilleur taux, comment faire ?

Si vous envisagez de souscrire un crédit privé, il est tout à fait possible d’obtenir un prêt personnel avec de meilleurs taux en Suisse.

Bien préparer la demande de crédit privé

Lors d’une demande de prêt, la première impression est toujours importante pour votre interlocuteur. Vous devriez ainsi monter un dossier soigneusement préparé et solide. Avant de le présenter, vous devez réunir toutes les pièces justificatives requises pour l’obtention d’un prêt personnel. Par tous les moyens, il est conseillé de démontrer votre capacité d’organisation. C’est un élément crucial. En vous préparant en amont, vous pouvez obtenir les meilleures conditions financières.

Mettre en avant les points forts

Avant de faire une demande de crédit, posez-vous des questions sur vos revenus, votre capacité de rembourser le crédit, sur vos endettements actuels… L’analyse de votre situation financière personnelle vous permet d’obtenir sans difficulté un financement pour votre projet. Un dossier comportant des points négatifs engendre habituellement une augmentation du taux d’intérêt appliqué par la banque. Après avoir étudié votre dossier, vous serez en mesure de mettre en avant les points forts de votre demande.

Étudier plusieurs propositions de prêt

Pour obtenir le meilleur taux de prêt personnel, il est indispensable de solliciter plusieurs organismes financiers. À l’aide d’une comparaison, vous pouvez voir des différences notables entre quelques propositions pour un dossier similaire. Vous pouvez ainsi déposer des demandes de financement auprès de plusieurs organismes bancaires. Si vous manquez de temps, vous pouvez solliciter des experts pour dénicher des offres et négocier à votre place.

Demande de crédit privé en ligne

Avant de déposer votre demande de crédit privé en ligne, définissez bien à l’avance votre objectif. Vous devez aussi connaître le montant et la durée de crédit. Dès que vous réunissez toutes les informations essentielles, vous pouvez remplir une demande de crédit en ligne. Il vous suffit de suivre quelques étapes :

  • renseigner les données personnelles (situation financière, revenu, dettes, charges…) ;
  • indiquer le crédit souhaité ;
  • la plateforme vérifie les données et vous contacte pour vous poser quelques questions supplémentaires et pour vous expliquer les procédures à suivre ;
  • recherche de l’organisme prêteur offrant les meilleures conditions pour le prêt personnel ;
  • une offre de crédit répondant à vos besoins vous sera proposée ;
  • signature de l’offre de crédit ;
  • versement du prêt.

49
Comment négocier un achat immobilier

Après mûre réflexion, vous avez décidé de vous mettre en recherche d’un logement neuf ? S’il est courant de négocier les prix d’achat dans l’immobilier ancien, sachez que cette pratique, si elle est moins répandue dans le neuf, reste néanmoins tout à fait envisageable. Dès lors que vous avez jeté votre dévolu sur la maison ou l’appartement neuf de vos rêves, sachez que vous pouvez entreprendre une négociation avec le promoteur de manière à payer le meilleur prix. Comment ouvrir les discussions avec votre interlocuteur ? Edouard Denis immobilier vous éclaire pour trouver votre futur bien immobilier neuf.

Négocier un achat immobilier neuf, c’est possible !

Dans l’optique de l’acquisition d’un bien immobilier neuf en VÉFA (ou Vente en l’État Futur d’Achèvement), la meilleure solution est de figurer tout en haut de la liste des clients du promoteur. Il faut savoir que pour lancer son programme de logement neuf, celui-ci dépend pour une bonne part des réservations en VÉFA. Par conséquent, la plupart des promoteurs immobiliers sont ouverts à des concessions afin d’attirer leurs premiers clients et ainsi, en quelque sorte, « amorcer la pompe ». Ils seront donc plus enclins à diminuer leurs tarifs si vous leur présentez votre offre relativement tôt en regard de l’évolution de leur programme.

Si au contraire, vous intervenez en tant qu’acheteur potentiel alors que le programme est déjà bien avancé, il est alors plutôt conseillé d’attendre ce que l’on nomme les « queues de programme », c’est-à-dire les biens qui n’ont pas encore trouvé preneur et que les promoteurs laisseront partir à un meilleur prix afin de boucler leur opération immobilière.

Bien connaître le marché !

Afin de négocier un achat immobilier neuf dans de bonnes conditions, il est impératif d’avoir une relativement bonne connaissance des prix du marché dans votre région ainsi que leur évolution. Renseignez-vous notamment sur les tarifs moyens des logements neufs qui sont à la vente dans le secteur où vous envisagez votre achat.

Il est également important de connaître la situation et l’emplacement du bien. La proximité avec des services comme les établissements scolaires, les commerces, les possibilités d’accès aux transports, etc. sont des atouts à considérer.

In fine, prenez en compte les qualités intrinsèques du logement, agencement, orientation, accessibilité…

Sur quels éléments s’appuyer pour négocier un achat immobilier neuf ?

Une fois la négociation entamée, les éléments sur lesquels elle peut porter tiennent aux prestations complémentaires que le promoteur propose. Ce peut être par exemple le cas d’une pose de parquet dans certaines pièces ou des espaces à vivre, un carrelage, les peintures intérieures, etc. Il est possible d’obtenir ainsi des remises alléchantes.

Par ailleurs, la baisse de tarif obtenue à l’issue d’une négociation aura une incidence sur la TVA et/ou les frais notariés. Certains promoteurs en proposent la gratuité. Ceux-ci se situent généralement entre 2 et 3% ; il peut donc s’agir d’une économie supplémentaire.

62
les quartier les plus prestigieux de paris

Paris fait partie des cités qui comptent le plus pour les riches. Jouissant d’une grande renommée, la capitale française est connue pour son attrait touristique et son dynamisme. Elle abrite un bon nombre de quartiers prestigieux. Cette ville séduit les investisseurs dans l’immobilier de luxe.

7e arrondissement

Offrant une qualité de vie hors pair, cet arrondissement abrite les plus célèbres monuments de la ville. Il possède également de nombreuses attractions touristiques telles que la tour Eiffel, le Musée d’Orsay, le Pont Alexandre III, etc. Ce quartier compte plusieurs espaces verts et des parcs. Les immeubles à l’architecture luxueuse et haussmannienne font de lui un arrondissement chic et prestigieux. Plébiscité par les vedettes, le quartier de Saint-Thomas d’Aquin et celui de Gros Caillou abrite les habitants les plus riches de France. Si vous prévoyez d’acheter un appartement de luxe dans ce quartier, il vaut mieux vous allier avec un professionnel. Cliquez ici pour trouver une agence spécialisée dans la transaction de bien luxueux.

Le Triangle d’or

Situé dans le 8e arrondissement, Triangle d’or est considéré comme un sanctuaire de richesse. Outre les restaurants étoilés, les somptueux immeubles, les palaces et les maisons de haute couture, il possède de belles avenues. Nous pouvons citer l’avenue Montaigne et le Champs-Élysées. Plusieurs familles fortunées résident dans le Triangle d’or. Classé comme un quartier central des affaires de la ville, cette dernière offre des appartements élégants.

Le quartier de l’Odéon

À la fois étudiant et chic, l’Odéon offre des appartements et des maisons de haut standing. Plus onéreux, ce quartier accueille chaque année des millionnaires français. Ainsi, les biens immobiliers haut de gamme y sont très recherchés. Il est particulièrement apprécié par ses cafés, ses restaurants ainsi que ses hôtels au décor parisien.

Le quartier de la Muette

La Muette est le quartier phare du 16e arrondissement. Niché au sud-ouest de Paris, il a conquis le cœur des bourgeoises. Le calme et la tranquillité règnent dans cet endroit. Vous pouvez y trouver des biens immobiliers de luxe, par exemple, un duplex avec terrasse, des appartements spacieux avec vue, etc.

La plaine Monceau

Ce charmant quartier est agréable à vivre. Il regorge des musées d’exception, de grands restaurants ainsi que des concept-stores. Paisible, la plaine Monceau offre à ses résidents une douceur de vie. Recherchée par une clientèle internationale, elle possède de jolies maisons, de beaux appartements d’une importante superficie, etc.

Les banlieues d’Île-de-France

À proximité de Paris se trouvent les fameuses banlieues résidentielles comme les Hautes-de-Seine, Boulogne-Billancourt, Val-de-Marne, etc. Il est possible de dénicher dans ces quartiers de prestige des commerces, des villas élégantes, des appartements luxueux. Faisant partie des secteurs les plus chics de la capitale, ils commencent à attirer les élites. Les prix moyens du bien immobilier sont moins élevés que ceux dans la ville intra-muros.

60
comment choisir le bon matériel électrique pour sa maison

Quel matériel électrique pour quelle pièce ?

Chaque pièce de la maison nécessite un matériel électrique spécifique.

La cuisine

Dans une cuisine, il importe de prévoir au minimum six prises de courant dont quatre doivent se placer à proximité du plan de travail. Vous devez équiper cette pièce d’un circuit spécialisé afin de brancher vos appareils électroménagers. Pour une plaque de cuisson et/ou une cuisinière, vous pouvez prévoir un circuit de 32 A. Les trois autres circuits doivent être 20 A afin d’accueillir le four, le micro-ondes, le lave-vaisselle ou encore le réfrigérateur.

La norme NFC 15-100 préconise la mise en place d’un point lumineux sur le plafond et à proximité de l’évier. Vous pouvez trouver ce matériel électrique en ligne. Par exemple, chez E-planetelec, vous pouvez trouver des équipements de bonne qualité conformes aux réglementations. D’ailleurs, si la surface de cette pièce est inférieure à 4 m2, trois prises sont largement suffisantes pour le plan de travail.

Le salon

Le séjour fait partie des pièces qui nécessitent de nombreux équipements électriques. Il est recommandé de poser au moins une prise par tranche de quatre mètres carrés. Pour une pièce inférieure à 30 m2, il convient de compter six prises. Vous pouvez ajuster le nombre de ce matériel en fonction de vos appareils. Une prise de communication doit être présente dans cette pièce. Vous devez installer des socles de prises RJ45 dont l’une s’installe près d’une prise de courant 16 A. Pour la télévision, il est préférable d’installer une prise coaxiale. En ce qui concerne l’éclairage, il faut mettre en place au moins un point lumineux au plafond. La norme impose de placer l’interrupteur ou le dispositif de commande d’éclairage à l’entrée de votre pièce.

La chambre à coucher

Cette pièce ne requiert pas de matériel électrique important. En règle générale, il reste indispensable d’installer trois prises de courant dans l’optique de satisfaire vos besoins en électricité. Concernant les branchements supplémentaires, ceux-ci peuvent être réalisés sur des multiprises. Votre chambre doit être aussi équipée d’une prise de communication.

Quels sont les autres appareils électriques indispensables ?

Une installation électrique est aussi composée de plusieurs matériels :

  • l’alimentation électrique : la barrette de terre, le panneau de contrôle, le disjoncteur, les embouts de câblage, la cablette de terre, le fouet de raccordement.
  • le tableau électrique : les disjoncteurs magnéto-thermique, les peignes horizontaux de raccordement, les interrupteurs différentiels, etc.
  • la distribution des réseaux : la boite de dérivation, la boite DCL pour vos luminaires, le fil électrique H07V-U, etc.
  • l’appareillage électrique : les prises de courant, les interrupteurs, etc.
  • la ventilation : la VMC, la gaine VMC isolée.
  • l’éclairage : les douilles, les ampoules, etc.

Comment bien choisir le matériel électrique pour votre maison ?

Afin de garantir votre sécurité, il est recommandé de choisir un matériel électrique conforme aux normes NF. Si vous souhaitez trouver un produit de bonne qualité, privilégiez celui qui est certifié NF C 15-100. Garantissant le bon fonctionnement de votre installation, cette dernière vous protège du court-circuit, de l’incendie, de l’électrocution, etc. Vous devez aussi choisir votre équipement en fonction de la marque. Les grandes enseignes proposent généralement un matériel électrique professionnel.

Lorsque vous achetez le matériel électrique pour votre logement, vérifiez bien leur facilité d’installation et d’utilisation. Cela permet de minimiser les pannes. Si vous achetez un tableau électrique, celui-ci doit pouvoir distribuer efficacement l’électricité dans les pièces de la maison. Enfin, assurez-vous de choisir un équipement électrique qui n’est pas trop encombrant.

Pour protéger votre matériel électrique, il est conseillé d’acheter un onduleur. Optez pour un modèle puissant en vue de garantir une protection optimale. En ce qui concerne les interrupteurs, ceux-ci doivent convenir à vos besoins d’usage. Disponibles en plusieurs formes, ils peuvent devenir des éléments de décoration. Si vous souhaitez cacher les fils et ranger les câbles, vous avez besoin d’une goulotte électrique.

Si vous prévoyez de créer une nouvelle installation électrique, vous devez faire appel à un électricien qualifié et agréé. Il peut réaliser les travaux dans les règles de l’art.

83
comment choisir son courtier immobilier

S’agissant d’un intermédiaire entre une personne à la recherche d’un crédit et un organisme prêteur, le courtier est un expert qui pourra vous proposer une offre répondant à vos critères. Pour cela, il tiendra en compte du taux d’endettement, de votre situation financière, de votre apport ou encore de votre capacité de remboursement. Grâce à ce professionnel, vous allez ainsi obtenir un prêt immobilier dans un bref délai. Mais alors, comment choisir son courtier immobilier ?

Les différentes qualités dont un courtier doit avoir

Avant de choisir un courtier spécialisé en immobilier, la première chose que vous devez connaître les qualités que ce prestataire doit avoir. En principe, cet expert doit non seulement être à l’écoute du client, mais également pédagogue. En effet, son rôle ne se limite pas à proposer un crédit avec un taux intéressant puisqu’il vous expliquera aussi les éléments essentiels en matière de prêt immobilier.

D’un autre côté, le courtier immobilier est capable de négocier avec les banques afin d’avoir des délais et des taux plus flexibles. Autres qualités qu’il doit posséder, l’honnêteté et la transparence. N’hésitez pas à consulter des avis sur Internet pour découvrir l’intégrité et le professionnalisme d’un courtier immobilier. En sollicitant un négociateur qualifié, vous aurez l’opportunité de gagner du temps et de bénéficier d’un accompagnement complet.

Un bon courtier immobilier doit travailler avec plusieurs organismes financiers

À titre d’information, un bon courtier immobilier est facilement reconnaissable grâce à ses partenaires et collaborateurs. S’il fait partie d’un grand réseau d’organismes financier, par exemple, vous pouvez être certain d’obtenir un crédit avec de meilleures conditions. L’idéal est donc de choisir un intermédiaire qui connaît des centaines de banques. De cette manière, vous allez recevoir des offres plus variées.

Étant donné que le courtier immobilier travaille avec différents établissements bancaires, il peut vous donner des informations utiles à propos du prix des logements, les types d’immeubles dans une zone précise, les problèmes rencontrés, l’existence de frais complémentaires, etc. Pour rappel, son rôle est de répondre à toutes vos interrogations aussi bien sur l’aspect financier que l’aspect technique.

Contacter uniquement les courtiers immobiliers agréés

Critère à ne pas oublier avant de choisir son courtier immobilier, son expérience ainsi que sa certification. En principe, ce professionnel doit avoir un bac+3 ou un diplôme niveau 1 de l’IOBSP, l’Intermédiaire en opérations de banque et solutions de paiement. Afin d’exercer cette activité, il doit également détenir une immatriculation issue de l’ORIAS.

En ce qui concerne le coût d’une prestation d’un courtier immobilier, il dépend de chaque établissement. Bien qu’il existe des courtiers en ligne gratuits, leurs services sont parfois limités jusqu’à la mise en relation avec la banque. Dans le cas où vous désirez un accompagnement personnalisé et une prise en charge de votre dossier, le mieux est de contacter un courtier immobilier tel que Capfi.

quelle est la règlementation pour la construction d'un véranda

En France, certains travaux d’agrandissement ou de modification du logement sont soumis à l’obtention préalable d’un permis. La loi définit les démarches à mener en fonction de la surface du nouvel espace, de la surface générale du logement et de son emplacement géographique.

Quand peut-on construire une véranda sans permis ?

Il est possible de faire construire une véranda sans permis et sans effectuer d’autres formalités administratives préalables. Cela ne peut se faire que dans une situation bien précise : lorsque vous envisagez de construire une véranda dont l’emprise au sol est de 5 m2 au maximum.

Par ailleurs, vous devez effectuer une simple déclaration à la mairie, si la taille de la véranda ne dépasse pas 20 m2 et que la surface de votre logement est inférieure à 150 m2 (véranda comprise). En outre, la taille limite de la véranda peut aller jusqu’à 40 m2 pour les habitations situées en zone urbaine, c’est-à-dire, celles qui sont dotées d’un Plan Local d’Urbanisme (PLU). Vous souhaitez  contacter un fabricant de véranda en aluminium pour une construction sans permis ? Renseignez-vous auprès de votre mairie afin de connaître les dispositions spécifiques qui encadrent ce type d’ouvrage dans votre commune.

Quand le permis de construire est-il nécessaire ?

Lorsque la surface de votre maison dépasse les mesures mentionnées ci-dessus, il faudrait obtenir un permis de construire auprès de la mairie de votre commune. En d’autres termes, sont concernés les vérandas de plus de 40 m2 dans les régions couvertes par un PLU et celles de plus de 20 m2 dans les régions qui n’en sont pas dotées. Un permis est également obligatoire si la surface de la maison à la fin de la construction dépasse les 150 m2.

Pour demander un permis de construire, il suffit de rassembler un ensemble de pièces graphiques et administratives, dont des plans de terrain, des photos, une description des matériaux et des choix techniques et le Cerfa no 13406*06. Notez enfin qu’il faut compter entre deux et trois mois pour obtenir un tel permis.

Quand l’intervention d’un architecte est-elle exigée ?

La présence d’un architecte est obligatoire dans deux cas particuliers. Le premier cas est relatif à la proximité de votre habitat avec un bâtiment historique. Si vous vous situez dans un périmètre de plus ou moins 500 mètres autour d’un bâtiment historique, l’architecte devra étudier votre projet de création avant toute réalisation. Il va ensuite valider ou invalider la construction de votre abri extérieur. Il est donc normal de s’attendre à un délai de construction encore plus long.

Dans le deuxième cas, les conditions sont identiques à celles liées à l’obtention d’un permis de construire. L’intervention d’un architecte est donc obligatoire si vous devez demander un permis de construire. Toutefois, le risque que le projet de construction soit invalidé est plutôt moindre.

Qu’en est-il des copropriétés ?

En copropriété, il faut également prendre en compte le règlement de copropriété. Quelle que soit la superficie de la véranda à construire, vous devez d’abord demander une autorisation de construire. Si vous n’avez pas une autorisation, le syndicat des copropriétés peut en toute réglementation, demander que l’espace soit remis dans son état initial.

http://iafd.club