Accueil Immobilier particulier Taux de rendement locatif, comment le calculer ?

Taux de rendement locatif, comment le calculer ?

56
calculer taux de rendement investissement locatif

Actuellement, de plus en plus d’investisseurs s’intéressent à l’investissement immobilier. Il s’agit d’un placement financier qui assure une rentabilité plus élevée. Avant de vous lancer dans ce type d’investissement, vous devez calculer la rentabilité locative afin d’analyser l’intérêt d’investir dans une habitation à louer.

En quoi consiste la rentabilité locative ?

Tous les investisseurs dans l’immobilier locatif doivent connaître le taux de rendement locatif avant de démarrer leur projet. Ainsi, un calcul s’impose. Celui-ci vous offre la possibilité d’étudier si votre placement financier vous rapporte des bénéfices. Le calcul de la rentabilité est une étape à ne pas négliger. Il se réalise avant l’achat du bien immobilier à mettre en location. Il fait le rapport entre le prix d’acquisition du logement et les revenus générés. Le résultat vous donne le pourcentage du rendement et du bénéfice que peut rapporter votre investissement.

Comment se calcule le rendement locatif d’un bien immobilier ?

Pour calculer le taux de rendement locatif, vous pouvez vous baser sur certains éléments, à savoir :

  • le prix d’achat du bien immobilier ;
  • les loyers perçus sur une année ;
  • l’ensemble des charges locatives.

La formule de calcul est plus simple : ((loyer mensuel x12) / coût d’acquisition) x 100. Elle permet d’obtenir le résultat de la rentabilité brute. Elle n’inclut pas les charges auxquelles vous pouvez faire face en devenant bailleur.

Comment calculer le rendement locatif brut ?

Le calcul du rendement brut permet au futur propriétaire bailleur de comparer son investissement locatif par rapport à un autre. Il ne prend pas en compte la fiscalité ni les charges de location. Vous pouvez diviser le montant annuel des loyers que vous percevez par les frais d’acquisition du logement. Une fois le résultat obtenu, il ne vous reste plus qu’à le multiplier par 100. Le rendement brut ne reflète pas encore le revenu apporté par votre investissement. Il convient aussi de préciser que le pourcentage obtenu peut changer en fonction de l’emplacement de votre appartement.

Comment calculer le rendement locatif net ?

Le calcul du rendement locatif net vous prodigue un résultat plus précis. Il vous propose d’ajouter plusieurs éléments comme :

  • les frais de financement ;
  • les taxes foncières ;
  • les charges locatives non récupérables ;
  • l’assurance propriétaire non occupant ;
  • les frais de gestion du bien ;
  • les frais d’entretien ;
  • les frais de la garantie de loyers impayés ;
  • les vacances locatives ;
  • etc.

Pour faire le calcul, vous devez retirer toutes ces charges et ces frais aux loyers annuels perçus. La formule est la suivante (montant du loyer x 12 mois) x 100- charges locatives et frais divers/ prix d’achat. Pour obtenir un résultat fiable, il est conseillé de faire une estimation complète. Assurez-vous de ne pas oublier aucun frais. Vous pouvez recourir à un professionnel pour vous aider à réaliser le calcul.

Quels sont les différents facteurs qui peuvent impacter la rentabilité de votre investissement ?

Plusieurs facteurs peuvent présenter un impact sur la performance locative tels que la fiscalité, les vacances locatives ainsi que le prix d’achat du bien. La rentabilité de votre investissement locatif dépend également de la nature du logement choisi. Par exemple, les grandes surfaces comme les maisons sont moins rentables que les petites surfaces comme le studio. L’immobilier neuf offre également une meilleure rentabilité. Même s’il est cher à l’achat, il nécessite moins de travaux. Il offre un confort de vie à votre locataire dès le départ.

Comment intégrer les défiscalisations et les impôts fonciers dans le calcul du taux de rendement locatif ?

Le rendement net de votre maison, votre immeuble ou de votre appartement ne représente pas exactement le gain réel que vous pourrez obtenir. Vous devez prendre en considération la fiscalité de votre investissement. Sachez que l’immobilier locatif est soumis à plusieurs impôts. Cependant, en fonction du logement choisi, il vous offre la possibilité d’obtenir des crédits d’impôts. Par exemple, en choisissant l’investissement en loi Pinel, vous pouvez bénéficier de grandes réductions d’impôts. Par conséquent, vous augmentez la rentabilité de votre placement.

Experts du secteur et professionnels de la rédaction immobilière se relaient pour vous offrir du contenu documenté et facile à lire !