Accueil Non classé L’intérêt d’installer un puits de décompression pour une piscine

L’intérêt d’installer un puits de décompression pour une piscine

167

Il peut s’avérer que de l’eau stagne dans le sous-sol qui avoisine votre piscine. La présence de celle-ci peut générer des dégâts importants, notamment lorsque vous videz votre bassin. Pour éviter que l’eau remonte et entraîne des cassures ou fissures, il est impératif de prévoir un puits de décompression. Communément appelé puits d’assèchement, ce dispositif est obligatoire si vous envisagez la création d’une piscine enterrée. Focus sur ce sujet !

 

Puits d’assèchement, qu’est-ce que c’est ?

En général, la mise en place d’un puits de décompression intervient en même temps que la construction de votre piscine lors du nivèlement des abords. Jusque-là, ce n’est pas bien complexe.

Pour ce faire, le piscinier plante dans le sol un tuyau en PVC dont le diamètre est compris entre 10 à 30 cm en position verticale, à côté de la piscine. La hauteur de ce tube varie selon la profondeur de votre bassin, car il doit descendre le long du récipient de drainage s’il est présent. Le puits d’assèchement doit être au même niveau que le sol et est recouvert d’un couvercle de skimmer ou d’une dalle en béton.

Le puits d’assèchement vous informe sur le taux d’humidité du sous-sol autour de votre piscine. Pour cela, vous devez regarder dans le tuyau. Si l’eau remonte 20x plus vite dans ce dernier que dans le sol, cela veut dire que vous devrez entamer des mesures correctrices afin d’éloigner les futurs dommages. Dans le cas où le niveau de l’eau est trop élevé, videz le trop-plein du sol. Vous devez ainsi vous équiper d’une pompe vide cave pour assécher la terre.

Tous les installateurs de piscines ne proposent pas systématiquement cette option au moment de créer votre bassin, alors qu’elle devrait être obligatoire. Si vous envisagez de le faire, pensez à la demander lors de l’établissement du devis. Il est vrai que le tarif lié à son installation peut être onéreux, mais sa mise en place peut vous faire réaliser des économies conséquentes sur la réparation.

 

Les raisons qui poussent à installer un puits d’assèchement

La terre autour d’une piscine peut exercer une pression permanente sur cette dernière. Elle change de consistance au fil des saisons et des périodes de l’année. Des fois, elle peut être humide et remplie d’eau, d’autres fois, elle est complètement asséchée. Généralement, ces pressions sont conditionnées par le volume d’eau renfermée dans la piscine.

1 tonne équivaut à 1 m3 d’eau. Ici, l’eau supporte parfaitement la structure. Le problème apparait quand vous devez vider votre piscine pour une des raisons suivantes : réparation, mise en hivernage, eau qui a changé de texture… Lorsqu’il reste un peu d’eau ou quand il n’y en a plus, le bassin n’est plus maintenu dans le sol, vu qu’il y a zéro pression. Cette pression est beaucoup plus prononcée si jamais la terre est humide. Il se peut que votre bassin se casse en deux ou remonte. D’ailleurs, il est recommandé de prendre ces précautions avant de procéder au vidage de la piscine.

Le relâchement du sol ou la forte poussée en cas de sécheresse du sol peut provoquer de sérieux dommages sur votre bassin. Déformations, fissures, remontée hors du sol en sont des exemples. L’installation du puits d’assèchement vous permettra de maintenir une pression invariable.

 

Quels types de sols ont besoin d’un puits d’assèchement ?

Au regard du coût des travaux, l’installation d’un puits d’assèchement ne vous procurera que des avantages indéniables quel que soit le type de votre sol.

Toutefois, il peut y avoir des situations où cela est plus qu’essentiel :

  • Le sol est sablonneux.
  • La terre est humide (les eaux de ruissellement se sont stagnées, présence d’eaux dans le sous-sol).
  • Le terrain est argileux.
  • Présence d’une nappe phréatique dans les alentours.
  • Terrain en pente.
  • Existence d’un puits, d’une rivière ou d’un point d’eau à proximité.
  • Terrain remblayé.

Si votre sol ne présente aucune disparité, un tuyau en PVC de 10 cm de diamètre avec un simple regard suffit largement. Le tuyau favorise le contrôle de l’état du sol sous la piscine avant de la vider.

Dans le cas où le terrain dispose d’une consistance particulière, vous devrez alors investir dans un tuyau de 30 cm de diamètre au minimum. Si besoin, ce dernier va accueillir une pompe type vide-cave pour aspirer l’eau sous la piscine.

 

Experts du secteur et professionnels de la rédaction immobilière se relaient pour vous offrir du contenu documenté et facile à lire !