Accueil Professionnels de l'immobilier Secteur immobilier : l’importance des réseaux sociaux

Secteur immobilier : l’importance des réseaux sociaux

1775

69% des professionnels de l’immobilier utilisent les réseaux sociaux populaires (viadeo, facebook, linkedin, twitter, instagram …) pour défendre leur marque sur le marché. 31% estiment néanmoins que c’est une perte de temps. Cet avis mitigé suscite bien des débats dans le secteur. Mais quel est donc l’apport des réseaux sociaux dans l’amélioration du secteur immobilier, ainsi que dans les chiffres de ventes de chaque agence?

Un développement considérable de la communication

Selon les agents immobiliers, pour évaluer l’impact des réseaux sociaux sur le secteur, il importe d’abord de déterminer les attentes et d’ainsi de choisir la plateforme adaptée à l’activité. Parmi les plus répandus, Linkedin et Viadeo reçoivent plus les mérites- des quelques 300 professionnels recensés- pour leur  grande fréquentation du public ainsi que le profil de chaque membre. Pour une stratégie marketing, la phase communication pour faire connaître le produit (l’immeuble, la maison ou le terrain) est d’une importance capitale.

Ces plateformes, réunissant des milliers d’adhérents répartis dans le monde, peuvent donc contribuer à véhiculer rapidement les informations liées à un bien immobilier mis en vente ou en location. Les établissements fournissant les financements adaptés pour obtenir ces biens utilisent déjà cette pratique, et en reçoivent un retour fortement positif. Une intervention ciblée sur ces réseaux aiderait considérablement les clients à connaître leurs agents immobiliers et à leur faire promptement confiance.

Une approche plus ou moins personnalisée avec les clients

Un des avantages que procurent également les réseaux sociaux se situe particulièrement sur les relations des agents immobiliers et des futurs clients. La plupart de la population mondiale reste désormais connectée sur Facebook, Twitter et Instagram. Les intérêts diffèrent d’une personne à une autre, mais il reste facilement envisageable de les voir s’intéresser au secteur immobilier via les différents groupes d’annonces remarqués sur ces plateformes. D’ailleurs, les professionnels qui ont choisi de s’y investir, en termes relationnel, le confirment. Ce qui peut évidemment améliorer la relation entre tous les acteurs du domaine.

Tous les points essentiels à connaître étant partagés à l’avance (caractéristiques du bien immobilier, emplacement, prix, facilité de paiement via le système du crédit immobilier, conditions des propriétaires, etc…), les premiers contacts ne seront plus jamais aussi froids qu’autrefois. Quelques conversations sur les réseaux sociaux, en message privé ou en public- c’est selon- suffisent à briser la glace. Les ventes se passeront assurément avec une plus grande fluidité. Les taux sentiront surement une nette amélioration.

réseau-sociaux

Une interaction bénéfique avec les institutions de crédit

Et enfin, parmi les atouts considérables des réseaux sociaux employés dans le domaine de l’immobilier, il y a également l’omniprésence des établissements de crédits sur ces plateformes. Comme la majorité du public ne peut plus vivre sans internet et réseaux sociaux, ces plateaux demeurent encore les mieux adaptés pour conquérir les clients, et modifier- selon les préférences et le but à atteindre- leur comportement d’achat.

Effectivement, les entités de prêts véhiculent sur le web toutes les informations rapides et faciles relatives à l’obtention d’un crédit. La logique veut donc que les agences immobilières figurent également dans les zones de recherches des internautes pour qu’ils puissent trouver un projet à financer pour investir leurs fonds. Malgré les remarques indiquant que les données de ces plateformes soient trop amovibles pour pouvoir instaurer une politique de vente immobilière concrète, avec quelques approches subtiles,  il paraît tout à fait concevable de baser toute une stratégie de vente à partir de ce milieu très actif. Certes, pour amadouer les 228 millions de membres Européens chez Facebook, par exemple, il faudrait plus de présence, de communication, d’investissement. Mais au final, cela sera toujours une aubaine considérable pour tout entrepreneur immobilier disposant d’une vision d’avenir.

Articlé rédigé en collaboration avec Maeva, responsable du site http://www.moncreditimmobilier.net/.

Experts du secteur et professionnels de la rédaction immobilière se relaient pour vous offrir du contenu documenté et facile à lire !