Accueil Emploi & Formation Comprendre les bases du contrat de travail dans l’immobilier

Comprendre les bases du contrat de travail dans l’immobilier

40

La gestion de l’entreprise repose sur un système organisé dont les éléments fondamentaux en interaction sont les employeurs et les salariés.

Tous deux travaillent main dans la main pour assurer la réussite des activités. La loi exige l’observation des règlements sur l’obligation des entreprises dans l’immobilier envers ses collaborateurs dès la rédaction du contrat jusqu’à la cessation de leurs fonctions.

Obligation des entreprises lors de l’établissement du contrat de travail

Le contrat de travail dans l’immobilier est rédigé par le dirigeant de la société.  Le postulant a le droit de l’accepter ou de le décliner lorsque les clauses desservent ses intérêts.  Cependant, l’employeur profite de la hausse du chômage et de la difficulté de trouver un emploi pour émettre des conditions exécrables qu’il approuvera malgré lui.  Cette pratique condamnable est à proscrire car l’entreprise se doit d’établir des conditions de travail réglementaires et humanistes.

La gestion de l’entreprise repose sur un système organisé dont les éléments fondamentaux en interaction sont les employeurs et les salariés. Tous deux travaillent main dans la main pour assurer la réussite des activités. La loi exige l’observation des règlements sur l’obligation des entreprises envers ses collaborateurs dès la rédaction du contrat jusqu’à la cessation de leurs fonctions.

Protection des salariés

Il est absolument impératif que les responsables d’une société dans l’immobilier veillent à la sécurité de leurs employés. La sécurisation du lieu et des outils de travail sont principalement exigées pour préserver l’intégrité physique et mentale des salariés.

Toutes formes d’harcèlement (moral, sexuel, etc.) encourent des poursuites pénales. Le conseil d’un expert comptable fiscalité à Hainaut est à même d’engager les procédures pénales face à de telles situations pour préserver l’image de la société. D’un autre côté, la protection des salariés implique de les assurer et de les payer convenablement pour qu’ils puissent constituer une épargne retraite largement suffisante.

La considération des droits de l’employé

Si l’employé s’engage à fournir une prestation de qualité pour servir les intérêts de la société, l’employeur se trouve déontologiquement tenu de le traiter avec considération de ses droits et de ses prérogatives.

La loi impose à l’employeur le respect : du congé maternité, du délai de préavis, du paiement pour un travail effectué, des limites d’heures de travail, etc. Par ailleurs, l’employeur est aussi obligé d’offrir un salaire supérieur ou égal au minimum légal et de respecter les règlements relatifs au travail de nuit et aux jours fériés.

D’autre part,  il n’a pas à s’immiscer dans les choix personnels du salarié et il doit faire appliquer les mesures réglementaires en cas de discrimination (sexuel, religieuse, raciale, …). Dans ce cas de figure, l’expert-comptable fiscaliste Vanescote.be saura conseiller l’employeur sur les démarches à mettre en œuvre.

Les lois du travail sont ne sont pas faits pour donner plus de faveur à une personne particulière. Dans tout principe juridique, il y a les droits. Mais il y a également les principes d’obligation. Ces deux aspects de la loi sont indissociables pour harmoniser la vie dans une entreprise.

Experts du secteur et professionnels de la rédaction immobilière se relaient pour vous offrir du contenu documenté et facile à lire !