Accueil Professionnels de l'immobilier Retour sur la révolution digitale de l’immobilier

Retour sur la révolution digitale de l’immobilier

Vous essayez de vendre ou acheter un bien immobilier ? Vous aviez l’intention de passer par une agence immobilière traditionnelle, mais les frais imposés vous ont refroidi ?

Nous nous sommes tous arrêtés un jour ou l’autre face à la vitrine d’une agence immobilière telle qu’Orpi ou Century21, par simple curiosité, pour comparer les prix du marché ou bien parce que nous sommes en recherche active. Les agences de quartier ou réseaux d’agences existent depuis des décennies et ont longtemps dominé le marché de l’immobilier français. Toutefois, aujourd’hui nous assistons à une évolution de ce secteur, stimulée par le développement technologique moderne. Retour sur ces nouveaux acteurs qui révolutionnent le marché tel que vous le connaissez !

Agences traditionnelles : Pourquoi sont-elles aussi chères ?

Les agences traditionnelles font office d’intermédiaire entre le vendeur du bien et le potentiel acheteur. Un agent est assigné au dossier duquel il se chargera jusqu’à la signature de la vente chez le notaire. L’agent immobilier doit vous fournir les meilleurs conseils : il connaît le quartier, est renseigné sur les prix des autres biens en vente et sur la situation globale du marché, en outre, il s’occupera de toutes les démarches administratives et juridiques relatives à la transaction. Jusqu’ici ça semble parfait. Le hic c’est que ces agences immobilières sont rémunérées grâce à un système de commission fixée sur le prix de vente final. Ce pourcentage, généralement fixé entre 5 et 8% du prix final, peut provoquer des augmentations relativement conséquentes du montant de la transaction (car si on lui ponctionne 6% du prix de vente de son bien, le propriétaire aura tendance à augmenter le prix de la transaction afin de ne pas perdre au change, normal !).

Agences traditionnelles : des prix qui ne sont plus adaptés au marché ?

La commission imposée sur le prix de vente permet de rémunérer à la fois l’agence (environ 70 à 90% lui reviennent pour financer les frais de structure, la publicité…) et l’agent (10 à 30% lui sont reversés sous forme de prime). Ce pourcentage qui peut paraître excessivement élevé aujourd’hui, permettait à l’époque, aux agences de diffuser les annonces. En tant que seul et unique canal de diffusion, elles dominaient le marché et leurs réseaux étaient indispensables à la vente (vitrines, catalogues, prospectus, listes téléphoniques…) !

A l’heure actuelle et avec le développement constant des nouvelles technologies, ces frais d’agences n’ont plus vraiment lieu d’être, car Internet a bouleversé de nombreux secteurs, dont l’immobilier. Désormais, le moyen le plus efficace de trouver un acheteur est d’utiliser les sites de diffusion tels que Le Bon Coin ou PAP, qui centralisent les annonces. On estime aujourd’hui que 30% des Français mettent leur bien en vente sur ces plateformes à un moment ou un autre de leur processus de vente et que 17% d’entre eux arrivent à vendre seuls.

Agences immobilières digitales : quelle différence ?

Si le secteur de l’immobilier a longtemps été statique, il laisse de plus en plus de place aux nouvelles technologies afin de se moderniser.  C’est ainsi qu’est apparue la PropTech, un terme formé autour de la contraction de « Property Technology » ou technologie de l’immobilier. L’objectif est d’anticiper la demande émergente de la part des consommateurs afin de proposer de nouveaux services grâce à la puissance des outils digitaux. Les grands de ce monde l’ont bien compris, le secteur de l’immobilier est vaste et les opportunités que sa digitalisation peut apporter le sont plus encore ! Les levées de fonds des start-ups de la PropTech dans le monde se sont envolées ces dernières années, avec 46 milliards investis dans les plus novatrices d’entre elles entre 2011 et 2017 !

Parmi les nouveaux acteurs de la PropTech, on retrouve Airbnb qui gère la location saisonnière, Matterport qui propose des visites virtuelles en 3D, SeLoger la plateforme de diffusion d’annonces réservée aux professionnels, Papernest qui s’occupe de toutes les démarches de déménagement, ou bien Proprioo, l’agence immobilière 2.0. Nous tenions à vous la présenter afin de vous exposer le fonctionnement de leur offre digitalisée qui vous permettra de vendre ou acheter un bien immobilier rapidement, et à moindre coût tout en gardant la valeur ajoutée des agences traditionnelles.

Proprioo, comment ça marche ? Cette agence nouvelle génération tire profit des plateformes de diffusions de particulier à particulier, et grâce à son algorithme, est capable de cibler les profils correspondants le plus à votre recherche. Mais leur service ne s’arrête pas là ! Car une vente immobilière comprend bien d’autres étapes : estimation, rédaction de l’annonce, diffusion, négociations, visites, vérification de la solvabilité financière de l’acheteur… Leurs agents se chargent de tout ça, pour un forfait fixe de 1 990 € ! Proprioo, c’est l’agence qui veut rétablir une facturation juste pour le service immobilier !

Experts du secteur et professionnels de la rédaction immobilière se relaient pour vous offrir du contenu documenté et facile à lire !