Accueil Diagnostic immobilier 3 questions pour évaluer proprement votre crédit logement

3 questions pour évaluer proprement votre crédit logement

565

Ça y est, vous vous êtes enfin décidé à acheter un logement. Devenir propriétaire est le début d’une toute autre vie. Mais avant de vous lancer dans cette aventure, il convient de se poser et de vous poser les bonnes questions.

Les simulateurs en ligne sont à votre disposition pour évaluer vos engagements. Les courtiers en crédit vous aideront à bâtir pierre par pierre votre projet. Voici les points essentiels qui guideront vos réflexions.

Combien devez-vous emprunter ?

C’est la question cruciale sur laquelle vous devez vous pencher. Il ne s’agit pas de faire une évaluation sommaire, mais réellement de calculer vos besoins suivant votre projet. Vous devez prendre en compte le prix du bien évidemment, mais également de tous les frais inhérents à l’achat de ce bien. Y-a-t-il des rénovations ou des travaux à réaliser dans votre futur logement ? Dans ce cas, vous devez les intégrer dans votre budget.

Un crédit engage également des frais d’assurance ainsi que des frais d’inscription si vous constituez une hypothèque. Votre prêt sera moins important si vous disposez de fonds propres pour constituer un apport personnel.

Celui-ci est pris en compte par le banquier et vous crédite de votre engagement personnel dans votre projet. Habituellement, les banques laissent à votre charge les frais de notaire et les assurances pour les diverses sûretés.

Quelle est votre situation professionnelle ?

Pour fixer vos besoins et vos possibilités, il va exiger de vous toutes les informations utiles. Cette enquête est le départ de vos relations. Entre autres, le courtier, ensuite le banquier, regardent votre situation actuelle, professionnelle mais aussi professionnelle.

Etes-vous salarié et depuis quand êtes-vous dans cette équipe ? Avec un emploi stable, vous aurez plus de chance d’obtenir les meilleures faveurs de votre banque. Les banques ont une préférence pour les jeunes emprunteurs.

Le délai de remboursement pouvant être plus long, avec des perspectives d’ascension professionnelle, le banquier se sent plus en sécurité. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il vaut mieux contracter un crédit étant plus jeune. De nombreux établissements fixent une certaine limite d’âge pour octroyer des crédits, surtout à long terme.

Vos revenus sont la base de tout calcul. Avec un couple qui travaille tous les deux, la banque disposera de plus de garanties de remboursement. Il sera plus enclin à vous consentir un prêt hypothécaire moins cher si vous lui apportiez toutes les garanties nécessaires de solvabilité.

Quelles sont vos obligations personnelles ?

Sur votre situation personnelle, les charges qui pèsent sur vous et votre quotidien servent de balises pour établir vos possibilités de remboursement. N’oubliez pas que vous continuerez à vivre, à manger, à payer les factures tous les mois.

Les questions les plus fréquentes sont le nombre d’enfants à charge, votre budget qui sert de fond de roulement pour votre foyer, l’existence d’autres prêts en cours. Dans ce dernier cas, il est important de présenter une image saine en évitant tout retard de paiement.

Vous obtiendrez ainsi la confiance de votre banquier. D’ailleurs, ce dernier n’hésitera pas à consulter le fichier de la Centrale des crédits aux particuliers pour vérifier que vous n’y êtes pas fiché. C’est une procédure normale qui évite d’avoir à faire à un récidiviste.

Toutes ces questions, bien qu’elles semblent invasives dans votre vie, sont toutes essentielles pour établir de bonnes relations avec votre dispensateur de crédit. Aucune de ces informations ne doivent être prises à la légère. C’est pour cette raison que nous n’avons de cesse de vous conseiller de faire appel à un  professionnel du crédit qui vous aidera à exposer un projet sérieux à votre banquier.

Experts du secteur et professionnels de la rédaction immobilière se relaient pour vous offrir du contenu documenté et facile à lire !