Accueil Non classé Agencement open space : comment l’optimiser ?

Agencement open space : comment l’optimiser ?

40

Découvrez nos 4 conseils pour améliorer un agencement open space. Espaces distincts, zones de circulation, mobilier… Comment l’optimiser ?

agencement open space

L’agencement open space est de plus en plus présent dans les entreprises. D’abord privilégier pour le gain de place et la cohésion d’équipe, l’open space cherche maintenant à intégrer intimité, bien-être et productivité.

Comment faire pour optimiser l’agencement de son open space ? Voici quelques conseils.

 

Comment améliorer l’agencement de votre open space ?

 

Dans l’agencement d’un open space, il n’est pas toujours simple de concilier espaces partagés et productivité.

Comment répondre aux besoins de chacun en adaptant le lieu de travail aux différentes activités ? Comment faire d’un open space un endroit agréable, propice à la concentration, au partage et à la productivité ?

 

Pour l’avis et l’expertise d’un professionnel de l’aménagement de bureau, il y a Eggo agencement.

 

Voici 4 conseils pour améliorer l’agencement d’un open space :

 

1. Créer un agencement avec des espaces distincts

 

L’agencement open space est d’abord pensé pour favoriser le travail d’équipe, mais toute l’entreprise sur un même plateau ouvert peut devenir un véritable calvaire.

 

Le mieux, c’est de diviser l’espace en plusieurs zones distinctes. Par exemple, vous pouvez intégrer des zones fermées de réunion, de détente, de repas…

 

Vous pouvez également rassembler les collaborateurs en équipes, tout en gardant en tête que plus de 10 collaborateurs par espace peut devenir néfaste pour la concentration de chacun.

Toutefois, pour que l’on comprenne les différentes zones et que chaque équipe conserve un soupçon d’autonomie et d’intimité, il est nécessaire de délimiter les espaces. Signalétique, verrière, claustra, cloison modulable, mobilier ou revêtement déco, les choix sont multiples.

 

2. Penser aux espaces de circulation

 

Dans un agencement open space, il est important de garder en tête que beaucoup de monde va devoir circuler toute la journée. Il faut rendre chaque endroit accessible facilement et penser à aménager des espaces de circulation.

 

Entrée, se déplacer en salle de réunion ou de détente, se rendre à l’espace repas… repérez ces zones de passage et démarquez-les du reste de l’open space.

 

Pour protéger l’intimité, la concentration et le confort de vos collaborateurs, n’hésitez pas à créer une séparation entre les espaces de travail et de passage. Pour garder l’espace de travail ouvert, vous pouvez par exemple positionner des meubles de rangement bas, des plantes ou encore des panneaux acoustiques.

Pensez aussi à ne placer aucun bureau dos à une fenêtre, devant ou derrière une porte, les reflets sur l’écran ou trop de mouvements sont propices à la déconcentration.

 

3. Choisir un mobilier adéquat

 

Pour être productif, il faut pouvoir travailler dans de bonnes conditions et donc être confortablement installé. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le travail en bureau est difficile pour le corps qui reste statique de longues heures.

 

Il est important de miser sur du mobilier adapté ou adaptable à chacun. Un bureau assis-debout permet par exemple à chaque collaborateur de choisir sa position de travail et d’en changer régulièrement. Pour le travail assis, un fauteuil ergonomique et réglable reste la meilleure option.

 

Dans ces grands espaces ouverts, il ne faut pas oublier les rangements ! Un désordre visuel pourrait empiéter sur la qualité du travail. Pour que l’agencement de l’open space reste agréable et aéré, offrez du rangement.

 

4. Atténuer le niveau sonore dans un agencement open space

 

Sons isolés, répétitifs, sonnerie de téléphone, clics de souris, clavier d’ordinateur… L’un des plus gros problèmes d’un open space, c’est le bruit qui peut devenir un véritable enfer.

 

Malheureusement, tous ces bruits sont inévitables dans un bureau, alors comment les neutraliser pour faire d’un open space un lieu propice à la concentration et la productivité ?

 

Il existe désormais des panneaux, cloisons, mobiliers qui sont faits en matériaux qui absorbent le bruit environnant comme du tissu enduit micro-perforé, de liège ou de la moquette.

 

En petite séparation pour les bureaux doubles, en cloison centrale, au mur, au plafond ou encore en mobilier pour séparer les espaces, cela permet non seulement de réduire les nuisances sonores, mais aussi de renforcer l’intimité visuelle.

 

VIA Agencement open space : comment l'optimiser ?
Experts du secteur et professionnels de la rédaction immobilière se relaient pour vous offrir du contenu documenté et facile à lire !