Accueil Fiscalité Des astuces pour diminuer la facture d’un crédit immobilier

Des astuces pour diminuer la facture d’un crédit immobilier

823

Depuis la fin de l’année 2016, le taux d’intérêt d’un crédit immobilier a connu une hausse considérable, et cela se poursuit jusqu’à maintenant. Toutefois, cette situation ne devrait pas décourager une personne qui souhaite acquérir un bien immobilier par l’aide d’un crédit immobilier. Il est toujours possible de miser sur quelques leviers afin d’amoindrir le coût d’un crédit immobilier. Voici les techniques les plus incontournables qui peuvent avoir des conséquences sur votre prêt immobilier.

Miser sur votre aptitude à effectuer une épargne

Au moment de la négociation d’un prêt immobilier, les banques ou les organismes de prêt observent en particulier deux paramètres, qui sont l’apport et le revenu. Eh bien, cela peut très bien jouer en votre faveur. Selon un sondage effectué récemment, les Français sont plus conscients de l’importance d’épargner en ce moment. D’après un courtier, la prédisposition à mettre de l’argent de côté est un élément essentiel pour un banquier. Ce denier trouve que c’est un grand atout pour vous. En effet, si vous avez un apport qui représente 20 % ou plus de la somme de l’opération, il est possible d’avoir une remise dans les environs de 0,40 point sur le taux du crédit immobilier. La baisse dépend en fait du profil de l’emprunteur. Dans le cas contraire, il est aussi possible de jouer sur le jeune âge, ou encore miser sur les visions professionnelles ou encore l’ancienneté chez son employeur.   Young Man Looking At Woman Inserting Coin In Piggybank

Trouver le meilleur courtier

Faire appel à un courtier présente également de nombreux avantages, et surtout quand il s’agit de trouver le crédit immobilier le plus attractif. Toutefois, le problème se réside sur le choix de ces plusieurs professionnels, qui vante souvent le mérite de leur service. Mais pour trouver le meilleur courtier qui assurera jusqu’à la fin votre cause, vous pouvez déjà choisir ceux qui ne comptent pas les frais de courtage. Privilégier aussi ceux qui sont en mesure de négocier l’exonération des frais de dossier auprès de l’organisme prêteur. Ces deux éléments peuvent donc vous aider largement à trancher.

Choisir une délégation d’assurance emprunteur

Pour pouvoir bénéficier d’un prêt, les banques sollicitent toujours à ses clients de souscrire une assurance emprunteur.  Elle permet de garantir l’emprunteur et le prêteur en cas de problème comme le chômage, l’invalidité, l’incapacité physique ou mentale, ou encore le décès. En général, ils proposent un contrat maison, toutefois, il est possible de négocier d’autres contrats. Pour ce faire, vous pouvez demander la délégation d’assurance, qui permet à toutes les personnes qui veulent avoir un bien immobilier de l’assurance auprès d’une compagnie différent de l’organisme de crédit qui leur donne le prêt. Cela peut aider à réaliser plus de 60% d’économie.

N’hésitez pas à négocier sur les options en priorité

Quand il s’agit de prêt immobilier, tout le monde a tendance à négocier sur le taux d’intérêt. Certes, c’est un élément qu’il ne faut pas négliger, néanmoins, il existe aussi deux autres priorités à ne pas oublier. Il y a l’exonération des pénalités de rétribution anticipée, et la possibilité de transférer le prêt.  Cette dernière permet de maintenir les conditions de taux, de l’assurance emprunteur, ou encore la garantie supposée pour le prêt initial dans le cas d’acquisition d’un nouveau logement. C’est aussi une solution qui permet de réaliser des économies en imposant la limite sur les frais concernant l’installation d’un nouveau crédit tout en conservant le taux d’emprunt.

credit-immobilier2

Bénéficier des aides de l’Etat

Des dispositifs d’aides publiques existent pour faciliter l’achat d’une propriété. Parmi eux, le PTZ ou le Prêt à Taux Zéro est le plus connu. Bien qu’il soit encore nouveau pour certains, pas mal de gens ont déjà eu leur maison grâce à lui. En effet, il permet d’avoir un financement jusqu’à 40% du montant du bien. Cette aide s’adresse particulièrement aux ménages qui n’ont pas encore eu une maison principale à leur nom deux ans avant la demande de prêt.

Experts du secteur et professionnels de la rédaction immobilière se relaient pour vous offrir du contenu documenté et facile à lire !