Accueil Fiscalité Bien se préparer pour être certain de réussir son investissement locatif

Bien se préparer pour être certain de réussir son investissement locatif

533

L’investissement immobilier représente une valeur sûre pour tous les investisseurs. Il a l’avantage de présenter un certain nombre de garanties, tout en offrant une relative rentabilité. Choix du logement, crédit, assurance prêt immobilier… Nombreux sont les préparatifs à réaliser. Comment s’y prendre ? Quels sont les risques ? Existe-t-il d’autres formes de placement ? Vous trouverez quelques éléments d’explication au cours de cet article.

L’investissement immobilier locatif : de quoi s’agit-il ?

Contrairement aux marchés de capitaux, le marché du logement se présente comme une solution de placement fiable et relativement stable. Investir en Bourse, c’est s’exposer à des fluctuations bien souvent capricieuses, à la hausse comme à la baisse.

A l’inverse, investir dans la pierre demeure depuis toujours un moyen d’assurer une rentabilité à ses économies. Les tendances présentées par le marché de l’habitation sont durables, et un bien acquis prend de la valeur au fil du temps. L’investissement immobilier locatif permet de tirer un revenu des loyers perçus, et d’amortir sur plusieurs années le coût représenté par son acquisition.

Il existe d’ailleurs un certain nombre d’aides pour inciter les investisseurs à opter pour cette solution, telles que la loi Pinel. Cette dernière octroie des déductions fiscales aux propriétaires décidant d’acheter pour louer. Ces déductions peuvent aller jusqu’à un maximum de 63 000 euros, une donnée non négligeable à prendre en compte.

Comment bien se préparer à investir ?

Choisir son crédit immobilier représente une étape essentielle de l’investissement immobilier locatif et pas toujours évidente. Obtenir les meilleurs taux impose de présenter un dossier impeccable : il s’agit d’avoir une situation personnelle stable et des revenus réguliers (le CDI étant indispensable), démontrer un sens de l’économie et éviter de se retrouver à découvert durant les mois qui précèdent la souscription.

Il faut par ailleurs respecter un taux d’endettement à 33%, et bien sûr se constituer un apport personnel équivalent à 10% du montant total de l’achat. Se lancer dans cette aventure sans apport est possible, mais compliqué.

Il ne s’agit donc pas une mince affaire, d’autant qu’il importe de vous protéger et de protéger votre famille tout au long de la durée de remboursement. Souscrire une assurance pour votre emprunt est nécessaire, notamment pour couvrir les risques de décès, d’invalidité, d’incapacité de travail ou de licenciement.

Certains assureurs proposent des formules adaptées à chaque situation, réellement personnalisées selon la durée du prêt. Il faut savoir que vous êtes libre de refuser cette assurance lorsqu’elle est proposée par votre banque prêteuse, et de choisir la formule de votre choix auprès d’un autre organisme.

C’est la loi Lagarde de septembre 2010 qui autorise cette délégation d’assurance. La banque ne peut refuser que si l’offre comporte un niveau de garantie inférieur à ce qu’elle propose elle-même, selon les critères du comité consultatif du secteur financier.

Zoom sur d’autres types de placement sur le marché du logement

Le secteur du logement étant un milieu relativement sûr, l’investissement immobilier locatif n’est pas la seule forme de placement du secteur. Il existe également ce que l’on appelle les Sociétés Civiles de Placement Immobilier, ou SCPI. Une SCPI est une structure permettant d’acquérir et de gérer un patrimoine immobilier.

Evoquons également le crowdfunding, en vogue ces dernières années. Les investisseurs, des particuliers, peuvent être de petits épargnants ou de gros portefeuilles. Dans les deux cas, ils investissent la somme de leur choix (généralement à partir de 1 000 euros) pour financer des projets de construction immobilière.  Une fois les logements construits et loués, les participants reçoivent une partie des loyers versés, à hauteur de leur contribution.

L’investissement immobilier se décline sous de multiples formes, mais acquérir son propre bien pour le mettre en location demeure un excellent moyen d’avoir la pleine maîtrise de ses revenus.

 

 

Experts du secteur et professionnels de la rédaction immobilière se relaient pour vous offrir du contenu documenté et facile à lire !