Accueil Diagnostic immobilier Comment procéder à un diagnostic énergétique ?

Comment procéder à un diagnostic énergétique ?

2680

Le diagnostic énergétique est nécessaire lorsqu’on veut s’assurer que son logement est conforme aux normes écologiques en vigueur. Et ce n’est pas uniquement pour des raisons écologiques que tant de ménages passent par cette étape mais bien grâce aux économies qu’on peut réaliser avec une consommation énergétique plus efficace. Alors comment faire le bon diagnostic énergétique ? On vous donne toutes les réponses.

Diagnostic énergétique : en quoi cela consiste ?

Le diagnostic de performance énergétique connu sous l’acronyme DPE permet de connaître les capacités énergétiques d’un logement. En effet, en analysant la consommation d’énergie et l’impact environnemental (c’est-à-dire les émissions de gaz à effet de serre), on peut déterminer la performance énergétique d’une maison. Cette démarche s’inscrit dans la politique énergétique définie au niveau européen pour réduire la consommation d’énergie des bâtiments.

Cette pratique est encadrée par l’arrêté 13 du 13 décembre 2011 et les articles 1 à 5 du code du bâtiment. Elle doit décrire l’habitation dans les moindres détails :

  • La surface
  • L’orientation
  • Les murs
  • Les fenêtres
  • Les matériaux
  • Les équipements de chauffage, de production d’eau chaude, de refroidissement et de ventilation

Ce diagnostic doit faire état selon les cas de la quantité d’énergie consommée avec factures à l’appui ou de la consommation estimée pour l’utilisation standardisée d’un bâtiment.

Comment procéder à un diagnostic énergétique ?2

Les étiquettes

Nous avons déjà tous vu ces étiquettes de couleur qui nous informent de la performance énergétique d’un produit. Elles sont de deux types :

  • L’étiquette énergie renseigne sur la consommation d’énergie primaire
  • L’étiquette climat indique la quantité de gaz à effet de serre émise

Chacune se divise en 7 classes allant de A à G : A correspond à la meilleure performance et G à la plus mauvaise. Cependant, ce ne sont que des consommations estimées, celles-ci dépendent grandement des conditions d’utilisation. Elles ne servent qu’à fournir une comparaison objective de la qualité d’un objet ou d’un logement.

Le diagnostic fait donc état de la réalité objective mais donne aussi des recommandations pour que le propriétaire (ou le futur acquéreur, bailleur ou locataire) puisse prendre des mesures afin d’améliorer les capacités énergétiques de son logement. Autrement dit, ce sont des conseils pour économiser de l’énergie que ce soit par l’usage des équipements, la gestion du bâtiment ou encore les travaux à entreprendre. Pour en savoir plus, rendez-vous ici.

Comment procéder à un diagnostic énergétique ?3

Mise en pratique du diagnostic

Les travaux conseillés ne sont en aucun cas obligatoires Ceci dit, il est dans votre intérêt de vous en occuper, sachant que cela représente un investissement pour faire des économies non négligeables. Le diagnostic est valable sur une période de dix années, sauf cas exceptionnel. Il doit être exécuté par un professionnel indépendant qui doit obligatoirement posséder une certification et une assurance.

Pour plus de sécurité, vous pouvez vous référer aux organismes de certification accrédités par le COFRAC, le comité français d’accréditation. Le DPE est une bonne action pour l’environnement qui vous permet d’économiser de l’argent, alors n’hésitez pas !

Pour en savoir plus, consultez cette vidéo qui explique comment se déroule le DPE :

Experts du secteur et professionnels de la rédaction immobilière se relaient pour vous offrir du contenu documenté et facile à lire !