Accueil Immobilier d'entreprise Investir en SCPI, une bonne solution ?

Investir en SCPI, une bonne solution ?

653

Le principe d’investir en SCPI avec https://portail-scpi.fr est d’acquérir des parts d’une société de placement en immobilier par financement bancaire et sans apport. Il est également possible d’acheter des parts de SCPI en cash pour se créer de la rente. Cette société reverse tous les trois mois les loyers nets dégagés par son parc immobilier. Une assemblée générale annuelle permet aux actionnaires de reconduire le gérant et de définir la nouvelle valeur des parts.

Les contribuables concernés sont ceux ayant une tranche marginale d’imposition inférieure ou égale à 30% et qui ne veulent pas d’implication dans la gestion de leur parc immobilier.

scpi 1

Les avantages sont nombreux

  • Absence de contrainte de détention. En effet, les parts peuvent être mises en vente à n’importe quel moment.
  • Absence de soucis de gestion. Les parcs immobiliers gérés sont de plusieurs centaines de millions de m² de bureaux, la gestion est donc réalisée par des professionnels, leaders sur ce marché.
  • Bénéficier de l’investissement en bureaux. Le marché du bureau est l’un des plus porteurs et rentables d’Europe (loyers plus élevés, absence d’entretien,…), mais se lancer en tant que particulier est impossible sans un apport conséquent.
  • Mutualisation des risques. Les SCPI rassemblent usuellement plus de 10 000 actionnaires pour des centaines de millions d’euros investis. Bien évidemment, la mutualisation des risques est très importante.
  • Transparence de l’information: bilans trimestriels et annuels, suivi possible à tout moment des performances locatives, accréditation et contrôle par l’Autorité des Marchés Financiers.

Quelques contraintes

  • Les parts de SCPI en régime commun peuvent créer une forte fiscalité : les loyers nets sont ajoutés aux revenus imposables du ménage et créent un revenu foncier. Le contribuable est donc taxé sur ce revenu foncier à hauteur de sa TMI majoré par les cotisations sociales.
  • Absence de garantie formelle de gestion : la mutualisation étant très importante et les gestionnaires étant de premier plan, les créateurs des SCPI ne proposent pas d’assurances locatives.
  • Des conditions de financement un peu moins intéressantes que pour l’acquisition d’un bien immobilier.
  • Difficultés d’obtenir des parts. En effet les SCPI étant « victimes » de leur succès il est souvent difficile d’obtenir des parts car les meilleures SCPI du marché ne sont pas toujours en augmentation de capital.

House made of euro banknotes.

Choisir sa SCPI

Pour investir dans une SCPI, il faut effectuer une bonne sélection en se basant entre autres, sur les critères suivants:

  • La taille de la SCPI: elle permet de juger de la solidité de la SCPI et donc de mettre l’investisseur en confiance pour son investissement.
  • les critères de performance : l’investisseur doit tenir compte des critères de performance de la SCPI. Son taux de rendement, pour se renseigner sur le niveau des revenus générés par le parc immobilier de la SCPI; les taux d’occupation financiers et le report à nouveau, pour connaître de manière chiffrée l’occupation des biens ainsi que les réserves de la SCPI en cas de difficultés.
  • la société de gestion: il est important de se renseigner sur la qualité de celle ci puisque c’est elle qui va se charger de la gestion de la SCPI. Il faut donc étudier son historique ainsi que le montant des actifs qu’elle gère.
Experts du secteur et professionnels de la rédaction immobilière se relaient pour vous offrir du contenu documenté et facile à lire !