Accueil Législation L’assurance en colocataire est-elle nécessaire ?

L’assurance en colocataire est-elle nécessaire ?

1659

En colocation, chacun doit se parer à d’éventuel risque en souscrivant à une assurance habitation colocation. Ayant des obligations envers le propriétaire, les locataires doivent couvrir le logement afin de se mettre à l’abri des risques locatifs. Cela permettra également de bien vivre avec les autres.

L’assurance en colocataire est avant tout une assurance habitation

Vous voulez vivre en colocation ? Avant toute chose penser à contracter une assurance habitation colocation. En cas de dommage ou de sinistre, elle présente les mêmes garanties que celle d’une assurance habitation classique. En effet, elle se base sur les mêmes fondements de l’assurance habitation. On constate deux garanties de base, la couverture des dommages aux biens et la garantie des responsabilités civiles. Les différentes garanties pour cette assurance est la responsabilité civile, la responsabilité civile vie privée et les dommages aux biens. La responsabilité privée est incontournable, elle intervient en cas de litige du logement occupé et prend en charge l’indemnisation des incendies, les dégâts des eaux et les explosions. Quant à la responsabilité civile vie privée, elle couvre le locataire s’il s’avère être responsable des dommages. Enfin, il y a les garanties du dommage aux biens. Cette dernière couvre le locataire en cas de sinistre et prendra en charge de leur bien mobilier. Cette assurance est indispensable pour le locataire. Chaque année, le propriétaire est en droit de réclamer une attestation d’assurance. À défaut d’assurance, le bail peut être résilié à tout moment. Les colocataires ont le choix entre une assurance mutuelle ou un contrat individuel. Selon la législation, au moins l’un des colocataires doit être assuré et doit présenter une attestation d’assurance au propriétaire des lieux.

colocation

Pourquoi souscrire une assurance habitation en colocation  ?

Personne n’est à l’abri des dégâts locatifs et du sinistre. Il ne faut pas attendre l’apparition de ces phénomènes pour penser à souscrire à une assurance. Avant tout, l’assurance colocataire est un contrat spécifique, c’est à dire des garanties optionnelles et la garantie responsabilité civile. Les dégâts causés par les voisins et les dommages liés au sinistre ne sont pas pris en charge par cette assurance. Si vous vivez à plusieurs, la meilleure décision est de vous informer auprès de votre assureur et de choisir celle qui pourra vous apporter le plus de garanties pour éviter une mauvaise surprise.  En cas de sinistre, tous les locataires contribuent à la réparation des dommages liés au logement par rapport aux parts de loyer de chacun. Par ailleurs, les locataires et le propriétaire peuvent trouver un arrangement et laisser le propriétaire se charger de souscrire à une assurance qui convienne à chacun. Ainsi, il pourra ajouter un 1 /12e de la contribution annuelle au loyer. Dans le cas où le colocataire vient à déménager ou s’il est remplacé, il faudra penser à faire un avenant au contrat de location. La formule idéale pour les colocataires est sans doute la responsabilité civile. Elle n’est pas obligatoire, mais de toute évidence elle s’avère être indispensable. Pour plus de renseignements, veuillez-vous  informer sur ce site.

 

Experts du secteur et professionnels de la rédaction immobilière se relaient pour vous offrir du contenu documenté et facile à lire !