Accueil Législation Quelques conseils pour tous vos diagnostics immobiliers

Quelques conseils pour tous vos diagnostics immobiliers

1030

La liste des contrôles à effectuer est assez longue pour tous ceux qui désirent mettre en vente ou en location un bien immobilier et certains propriétaires sont embarrassés par la complexité des différents diagnostics nécessaires. Voici donc des conseils judicieux qui les aideront dans la réalisation des diagnostics immobiliers.

Le diagnostiqueur : dûment agréé et convenablement assuré !

La loi exige la mise aux normes des biens présentés sur le marché. Avant de proposer une maison ou un appartement à la vente, tout propriétaire doit faire réaliser neuf diagnostics obligatoires, dont la recherche d’amiante, de termites et de plomb. Il doit aussi ordonner un contrôle de la performance énergétique, de l’électricité, du gaz et des installations d’assainissement non collectif. Une évaluation des risques naturels et technologiques ainsi qu’un métrage Loi Carrez s’avèrent aussi nécessaires.

Un premier conseil pour la réalisation des diagnostics électriques d’un immobilier et pour vous montrer comment trouver un électricien de confiance? : Ne faites appel qu’à des électriciens diagnostiqueurs professionnels dûment agréés et convenablement assurés, aptes à garantir la fiabilité et la qualité de leurs services. Face à la croissance des demandes de contrôles, le nombre de prestataires qui se sont introduits dans ce créneau a considérablement augmenté ces cinq dernières années. Certains propriétaires ont été victimes de nombreuses dérives, telles que des inspections bâclées effectuées par un personnel non qualifié et des surfacturations.

Diagnostics immobiliers obligatoires - tout ce qu’il faut savoir1

Faites une comparaison des offres

Afin de pallier aux litiges éventuels, il est préférable de recourir à un diagnostiqueur immobilier agréé par le Comité français d’accréditation (Cofrac). L’intervenant doit être en mesure de justifier sa qualification pour réaliser les diagnostics exigés par la loi. Il importe de vérifier que le document procuré est encore valide, l’agrément étant valable pour cinq ans. Il doit, en outre, disposer d’une couverture adéquate garantissant sa responsabilité professionnelle et civile en cas d’erreur de diagnostic.

Un autre conseil pour la réalisation des diagnostics immobiliers est de ne pas hésiter à faire jouer la concurrence en contactant, au moins, trois prestataires différents. Vous pourrez ainsi établir une comparaison de leur devis. L’intervention d’un professionnel sérieux dure, en moyenne, quatre heures. Alors, il ne faut surtout pas se fier aux pseudo-diagnostiqueurs qui proposent de réaliser un diagnostic complet en une demi-heure, ainsi qu’à ceux qui suggèrent des tarifs trop éloignés de la moyenne pratiquée les autres professionnels du secteur.

Experts du secteur et professionnels de la rédaction immobilière se relaient pour vous offrir du contenu documenté et facile à lire !