Accueil Immobilier d'entreprise Rendement locatif immobilier : Ce qu’il faut en savoir

Rendement locatif immobilier : Ce qu’il faut en savoir

76
murs commerciaux

Le rendement locatif immobilier est une notion dont la compréhension est essentielle pour tout propriétaire et pour tout investisseur dans un bien immobilier destiné à la location. Cette notion permet de mesurer la rentabilité du bien immobilier mis en location.

Sa connaissance est indispensable pour tout propriétaire désireux de suivre l’évolution de son investissement locatif. La connaissance qu’il faut en avoir va toutefois au-delà de la définition de la notion et de la maîtrise de son mode de calcul.

Il est également nécessaire de se familiariser avec les spécificités du rapport locatif et les règles encadrant la variation de la rentabilité locative.

Les généralités du rendement locatif

Pour comprendre et bien saisir la notion de rendement locatif, il convient d’en présenter les généralités à travers la définition et le mode de calcul.

Définition de la notion

Dans une certaine mesure, le rapport locatif peut être considéré comme un indicateur de performance d’un bien immobilier destiné à la location.

Il permet en effet de mesurer, pour le compte d’une année, la rentabilité locative brute d’un bien immobilier, en faisant le rapport entre le montant auquel ce bien est loué et son prix d’achat.

De façon générale, le rapport locatif s’exprime en pourcentage. Au-delà de son caractère d’indicateur clé de performance, son caractère essentiel vient du fait qu’il met en évidence les pertes possibles liées à des risques tels que la vacance locative ou la vétusté du bien.

Mode de calcul

Le calcul de la rentabilité locative s’effectue grâce à une opération très simple. Il suffit pour l’obtenir, de multiplier le montant du loyer mensuel par douze puis par cent, et de diviser le résultat par le prix d’achat du bien immobilier.

La formule applicable est donc : (Loyer mensuel x 12) x 100 / Prix d’achat du bien immobilier.

Certaines plateformes de crowdfunding immobilier permettent à leurs investisseurs de réaliser un excellent rendement dont le taux peut aller jusqu’à 10%. Cela permet assez bien d’expliquer l’engouement que suscite cette forme d’investissement immobilier.

Les spécificités du rapport locatif

Au-delà des généralités, la notion de rapport locatif intègre certaines spécificités qu’il convient d’examiner ici. Il s’agit du rapport locatif net et de la variation de la rentabilité locative.

Le rapport locatif net

En dehors du rapport locatif brut examiné ci-dessus, il existe un autre type d’indicateur qui permet à un propriétaire ou un investisseur de déterminer avec plus de précision le bénéfice réalisé grâce au bien immobilier : il s’agit du rendement locatif net.

Cette donnée permet de déterminer, pour le compte d’une année, les bénéfices réalisés par le bailleur en déduisant des charges telles que :

  • La taxe foncière ;
  • Les frais de notaire ;
  • Les frais de gestion ;
  • Les charges fiscales ;
  • L’impôt sur la fortune immobilière.

Il faut aussi inclure ici les charges non récupérables ainsi que les risques de l’investissement immobilier, comme la vacance locative.

La rentabilité nette se calcule suivant la formule : (Loyer mensuel x 12) x 100 – Charges non récupérables – Taxes foncières – Frais de gestion – Charges fiscales – Impôt sur la fortune immobilière / Prix d’achat du bien immobilier.

Cette page présente plus en détail les risques liés au secteur de l’immobilier.

La variation de la rentabilité locative

En moyenne, il est admis que le rendement locatif en France s’élève à 5,9%. Cela ne représente qu’une moyenne et, qu’elle soit brute ou nette, la rentabilité locative varie d’une ville à une autre. De multiples facteurs peuvent donner lieu à une variation du rapport locatif :

  • La localisation du bien immobilier ;
  • La qualité du bien immobilier ;
  • L’attractivité économique ou sociale de l’environnement au sein duquel le bien est implanté.

En fonction de ces facteurs, il est possible d’observer des variations du rapport locatif selon les villes. Les données disponibles présentent ainsi les taux de rentabilité :

  • De 3% à Paris ;
  • De 3 à 6% à Lyon ;
  • De 5 à 6% à Marseille.

Vous pouvez en apprendre plus sur ce site.

Le rendement locatif peut donc être considéré sous sa forme brute ou dans sa version nette. Si la loi Pinel a rendu l’immobilier locatif particulièrement attractif, il ne faut pas omettre de se pencher sur le rendement locatif afin de juger de la pertinence d’un investissement dans ce secteur.

Experts du secteur et professionnels de la rédaction immobilière se relaient pour vous offrir du contenu documenté et facile à lire !