Accueil Immobilier d'entreprise Le marché de l’immobilier d’entreprise 2018 en Île-de-France

Le marché de l’immobilier d’entreprise 2018 en Île-de-France

349

L’étude « Paris Vision 2018 », conduite par le cabinet de conseil « Knight Frank », spécialisé dans l’immobilier d’entreprise, dresse le bilan de l’année 2017 en Île-de-France et les belles perspectives attendues pour 2018. Notamment pour le marché de la location de bureaux (peut-être est-ce le moment d’acheter des locaux commerciaux ?)

L’immobilier tertiaire francilien, un bilan positif en 2017 qui va porter 2018 !

Le marché de la location de bureaux

Alors que la moyenne des 10 dernières années était de 2,2 millions de mètres carrés pris à bail, l’année 2017 a atteint les 2,57 millions, soit une hausse de 15 %. Plus spécifiquement, comme ce sont surtout les bons résultats du dernier trimestre 2017 qui ont « validé » cette belle progression, « la dynamique devrait se poursuivre en 2018 et atteindre le même volume qu’en 2017 » souligne Marc-Henri Bladier, chef du département du cabinet de conseil, chargé de l’étude. À noter que certaines opérations prévues, comme l’arrivée de Total à la Défense (120 000 m²) ou celle de Vinci à Nanterre (74 000m²) devraient largement contribuer à nourrir ces perspectives.

Les effets du Brexit devraient également porter la location de bureaux en Île-de-France, sur l’année 2018. Après Bank of America, d’autres entreprises devraient suivre, même si les experts du cabinet excluent désormais un exode massif.

18,5 milliards d’euros d’investissements attendus en 2018

Au même titre que le marché des locations de bureaux, le dernier trimestre 2017 a permis de limiter la chute des investissements en immobilier tertiaire, par rapport à 2016 : après avoir accusé une baisse de 20 %, sur les 9 premiers mois, le bilan 2017 atteint 19 milliards d’euros, soit -8 % en un an. La cession de Cœur Défense (1,8 milliard d’euros), intervenue lors de ce quatrième trimestre, a largement contribué à ce résultat.

Les experts du cabinet Knight Franck estiment l’investissement 2018 à 18,5 milliards d’euros : autrement dit, ils l’envisagent dans la lignée de l’année passée.

L’impact des nouveaux acteurs de ce marché

Les espaces de coworking

L’étude du cabinet de conseil révèle aussi le poids grandissant d’un nouvel acteur sur ce marché : le coworking ! En 2016, ces espaces ne représentaient que 1 % du volume de la demande placée, supérieure à 5 000 m² ; en 2017, ce chiffre atteignait les 5 % (autour de 100 000 m² de prise à bail). En 2018, les spécialistes tablent sur un impact plus important, notamment à travers la croissance de société comme WeWork, Newtdoor ou encore Bureaux à partager.

Les magasins éphémères

Également appelés « Pop-up stores », les magasins éphémères gagnent du terrain : chaque ouverture est un événement en soi, l’occasion d’instaurer, pour une marque, une relation privilégiée avec ses clients. À l’image de l’enseigne « Magnum », dans le quartier du Marais, ayant investi une boutique pendant un mois, pour permettre à ses clients de personnaliser leur crème glacée (parfum, enrobage et ingrédients), pour obtenir leur propre Magnum. Nul doute, pour les experts de Knight Frank, que les initiatives de ce genre vont se multiplier en 2018.

Le partage de magasins

L’étude tient également compte de la poussée d’une autre tendance : l’association entre enseignes ! À l’image de L’Occitane et de Pierre Hermé, qui ont choisi de partager un même magasin, situé sur l’avenue des Champs-Élysées : en réunissant ainsi leur clientèle, ces enseignes élargissent leurs univers propres ! Mais surtout, elles empêchent parfois des fermetures… Une initiative notamment portée par un contexte favorable (l’ouverture dominicale, meilleure fréquentation touristique, optimisme des ménages).

Experts du secteur et professionnels de la rédaction immobilière se relaient pour vous offrir du contenu documenté et facile à lire !