Accueil Tags Posts tagged with "ARC copropriété"

ARC copropriété

2768

Un grand nombre de copropriétés se détournent des syndics professionnels à cause de leurs tarifs jugés prohibitifs. De ce fait, les syndics bénévoles sont en hausse ces derniers temps. Alors quels sont les avantages à préférer un syndic bénévole et comment remplir cette fonction ? Nous vous livrons tous les détails afin de vous aider à choisir un syndic si vous êtes une copropriété ou à entreprendre cette fonction si vous êtes un particulier.

Syndic bénévole : définition

Le syndic bénévole est une personne non professionnelle du secteur. Donc, cela peut désigner un des copropriétaires ou un de leurs conjoints. Inutile de posséder un certain nombre de lots ou d’être copropriétaire depuis des années pour être choisi. La principale raison évoquée pour prendre un syndic bénévole est la réduction des coûts. En effet, on constate un certain sentiment de lassitude parmi les copropriétaires vis-à-vis des syndics professionnels peu réactifs malgré leurs honoraires élevés.

Cette forme de gestion peut également être initiée par les propriétaires afin qu’ils puissent gérer de plus près leur copropriété. En effet, lorsqu’on opte pour un syndic qui est personnellement concerné par les services qu’il rend, cela garantit un certain engagement. Cette pratique est généralement réservée aux petites copropriétés avec moins de dix lots. Pour les biens immobiliers plus importants, on a tendance à préférer un syndic professionnel en raison de la quantité de tâches à effectuer. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Comment devenir syndic bénévole ?2

Comment passer à ce mode de gestion ?

Avant toute chose, les propriétaires doivent tous être d’accord avec cette nouvelle forme de gestion. Il faut ensuite aborder la question du « renouvellement du mandat du syndic ou élection d’un syndic bénévole » lors d’une assemblée générale. Il convient de transmettre cette demande au syndic professionnel en place par lettre recommandée avec accusé de réception au minimum deux mois avant la date de la réunion. Attention, le syndic peut reporter cet ordre du jour à une prochaine assemblée en cas de réception tardive de la requête.

Prenez garde à ne pas faire l’assemblée générale dans les locaux du syndic professionnel sous peine de devoir quitter les lieux après le vote qui l’aura démis de ses fonctions à effet immédiat. Si toutefois la réunion se poursuivait alors les décisions prises ne seraient pas valables. Pour la même raison, vous devrez désigner un secrétaire de séance autre que le syndic qui occupe ce poste par défaut selon la loi en vigueur sauf si une autre personne est élue en début de séance. Le syndic bénévole doit récolter la majorité des voix de tous les copropriétaires afin d’être élu. Si vous voulez plus de renseignements, rendez-vous sur cette page.

Comment devenir syndic bénévole ?3

Devenir syndic bénévole

Si tout le monde peut endosser le rôle de syndic, cette fonction ne se prend pas à la légère. Cela demande quelques concessions et quelques compétences comme :

  • Donner de son temps
  • Avoir des connaissances juridiques : lois de copropriété, règles de sécurité, recouvrement des charges…
  • Être organisé
  • Savoir gérer la comptabilité
  • Faire preuve d’aisance pour communiquer et négocier

Cependant, nul besoin de s’y connaître à l’avance, si vous êtes motivé et autodidacte de nombreux ouvrages de référence peuvent vous aider à vous former. De plus, des formations sont possibles dans des associations comme l’ARC copropriété.

Bien qu’il soit bénévole, le syndic peut recevoir une rémunération. Il sera bien sûr remboursé de ses frais de courrier, téléphone et assurance mais il peut également être indemnisé de façon forfaitaire pour le temps passé à gérer la copropriété. Le montant attribué au syndic devra être inclus au budget prévisionnel et voté à la majorité par les copropriétaires. Plus d’informations sur la page suivante. Et pour finir, voici un petit rappel sur la fonction de syndic de copropriété :

4788

L’Association des Responsables de Copropriété couramment appelée ARC est une association indépendante qui regroupe plus de 14 000 immeubles en copropriété à l’heure actuelle. C’est une association à but non lucratif dont les actions sont multiples et variées. Vous ne connaissez pas encore cette institution ? Ce petit cours de rattrapage sur l’ARC peut vous intéresser si vous êtes copropriétaire. Explications.

L’ARC copropriété : la naissance de l’association

Cette association a été créée en 1987 et est toujours indépendante que ce soit du côté des pouvoirs publics et des collectivités territoriales que des professionnels, syndicats et autres partis politiques. En d’autres termes, l’association ne perçoit aucune subvention et n’est financée que par les cotisations des adhérents ainsi que leurs actions de bénévolat. Parmi les 14 000 immeubles adhérents, elle prend en charge des copropriétés importantes qui comptent plus de 5 000 logements. Cette organisation est dirigée à l’aide d’un conseil d’administration ainsi que d’une équipe de techniciens salariés au service des adhérents.

Ce sont des juristes, des comptables ou des techniciens du bâtiment capables de répondre à tous les problèmes courants que rencontrent les immeubles en copropriété. Cette association est reconnue par le Ministère de l’Économie et des Finances mais aussi le Ministère du Travail et le Ministère de l’Environnement. L’ARC est membre de l’Union Nationale des Associations de Responsables de Copropriété (UNARC) et siège à la Commission Nationale Paritaire des gardiens et employés d’immeubles ainsi que dans les Commissions de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat. Pour en savoir plus, consultez cette page.

Qu’est-ce que l’ARC copropriété ?2

Ses missions

L’ARC a deux missions principales :

  • Venir en aide aux conseils syndicaux et aux syndics bénévoles afin qu’ils gèrent au mieux leurs immeubles
  • Optimiser le fonctionnement de la copropriété

Ainsi, l’association apportera de l’aide aux conseils syndicaux et aux syndics bénévoles en leur permettant de régler leurs problèmes juridiques et pratiques comme l’étude des charges ou la renégociation des contrats. Pour ce faire, elle leur offre les conseils de professionnels et des formations afin qu’ils puissent défendre efficacement leurs intérêts.

Qu’est-ce que l’ARC copropriété ?3

Pour améliorer l’organisation de la copropriété, l’ARC propose de nombreuses réponses aux problèmes qui touchent régulièrement les copropriétaires comme le contrôle des syndics et la normalisation des contrats. Cet organisme sera d’un précieux secours pour les syndics bénévoles qui débutent.

Ses actions

Pour tenir ses objectifs, l’association a mis en place un certain nombre de services. Elle met à disposition une assistance permanente par téléphone et par écrit (courrier, fax ou email) qui traite tous les problèmes de copropriété et ce avec ou sans rendez-vous. L’ARC a un pôle de formations et d’informations avec des campagnes nationales, des sites Internet, des bulletins et des guides pratiques ainsi qu’un institut de formations dédié aux copropriétaires dont celle de syndic bénévole :

Pour apporter une aide plus spécifique, l’association a instauré une coopérative « Copropriété-Services » qui assiste les copropriétés en cas de négociation de contrats. De même, une autre coopérative permet d’intervenir en cas de besoins divers comme le contrôle des comptes ou les normes des règlements. Vous souhaitez intégrer cette association ou tout simplement vous renseigner davantage ? Sachez qu’elle organise un salon avec des conférences et des entretiens personnalisés, entre autres. Si vous voulez plus d’informations sur le salon indépendant de la Copropriété, rendez-vous ici. N’hésitez pas à vous informer, cela pourrait vous faciliter la vie !

http://iafd.club