Accueil Tags Posts tagged with "syndic"

syndic

2996

La vie en communauté n’est pas toujours facile et pourtant à chaque moment nous devons nous intégrer à un collectif plus grand que nous, que ce soit en société, au travail et parfois même à la maison. C’est d’autant plus vrai pour les copropriétés. En effet, lorsque plusieurs propriétaires détiennent un bien immobilier commun, il faut s’assurer que la gestion de celui-ci soit efficace et ne devienne pas un enfer. Pour cela, le syndicat des copropriétaires joue un rôle primordial. Explications.

Le syndicat des copropriétaires : définition

Une copropriété implique qu’un immeuble soit détenu par au moins deux individus. Dès qu’il y a un bien immobilier en commun alors il convient de constituer un syndicat. Le syndicat des copropriétaires regroupe l’ensemble des propriétaires, il ne nécessite pas de formalités particulières. Chaque propriétaire garde sa personnalité civile propre et distincte. Si la copropriété regroupe plusieurs bâtiments alors il y a des syndicats secondaires ajoutés au syndicat principal. Pour gérer l’immeuble, le syndicat des copropriétaires engage un syndic de copropriété pour le représenter.

Attention à ne pas confondre le syndicat des copropriétaires et le syndic de copropriété, pour en savoir plus, cliquez ici. Dans certains cas, si le règlement de copropriété l’exige, le syndic peut se présenter sous la forme d’une coopérative. Si c’est le cas, ce sera le conseil syndical qui élira un président parmi ses membres. Le président aura alors la fonction de syndic. Les membres du conseil syndicat sont sélectionnés au sein des copropriétaires et de leurs conjoints. Les modalités de fonctionnement de ce conseil comme le nombre de ses membres sont fixés librement par le règlement de copropriété ou par l’assemblée générale.

Quel est le rôle du syndicat des copropriétaires ?2

Les missions

Le syndicat des copropriétaires ne détient pas l’immeuble à titre privatif et ce même s’il est composé des propriétaires. Cette entité ne possède pas d’appartement ou de parties communes en son nom, elles sont réparties en lots entre les copropriétaires. Le syndicat qui les rassemble a pour but de gérer les paiements des charges de la copropriété. En effet, il sert à régler les charges ainsi qu’à payer les prestataires qui entretiennent les parties communes de l’immeuble.

Ses missions sont multiples. Le syndicat veille à la conservation et à l’administration de l’immeuble et doit prendre un certain nombre de décisions, notamment :

  • Le budget prévisionnel annuel
  • Les travaux à entreprendre
  • Les actes d’acquisition ou de vente pour le compte de la copropriété
  • La souscription de prêt bancaire collectif
  • Le changement de syndic
  • Le règlement de copropriété

Pour ce faire, le syndicat se réunira en assemblée générale afin de voter pour définir les lignes de conduite de la copropriété. Ce sera au syndic d’accomplir les tâches convenues.

Quel est le rôle du syndicat des copropriétaires ?3

Les responsabilités

Le syndicat de copropriétaires sera responsable des dommages causés aux propriétaires ou aux tiers (personnel de l’immeuble, locataires…) s’il y a vice de construction ou défaut d’entretien des parties communes. En effet, si le syndicat tarde à réparer certaines zones à risques comme une marche défectueuse dans un escalier, il pourra être condamné à indemniser les personnes blessées à cause de ce manquement.

Enfin, sachez que le syndicat peut contrer un copropriétaire ou un tiers si le bien de la copropriété en dépend, s’il y a non respect du règlement par exemple. Si vous voulez plus de renseignements, consultez cette page. Pour un petit récapitulatif en images, regardez cette vidéo :

3490

La copropriété n’est pas une entreprise facile à gérer. Les assemblées générales, les copropriétaires et les démarches administratives font partie du quotidien du gestionnaire de copropriété qui doit remplir sa mission pour le bien de tous. Alors quelles sont les qualités indispensables pour faire un bon gestionnaire ? Voyons en détails ce métier.

Gestionnaire de copropriété : un métier à temps plein

Le gestionnaire de copropriété aussi appelé syndic est mandaté par les copropriétaires. À ce titre, il est responsable de la gestion des parties communes du bien immobilier en question et assure l’entretien du bâtiment et la bonne marche de ses équipements. C’est donc lui qui intervient en cas d’urgence telles que les fuites d’eau ou de gaz et qui gère les travaux à effectuer. Il doit également tenir la comptabilité générale de l’immeuble.

Ainsi, il répartit les charges entre les propriétaires, paye les factures des prestataires et récolte les provisions de charges. Il s’occupe aussi du recrutement et du paiement du personnel d’entretien comme le gardien ou la femme de ménage. Enfin, c’est au syndicat qu’il revient de faire respecter le règlement de la copropriété. Dans ce but, il organise une assemblée générale annuelle pour faire voter les décisions importantes comme :

  • Le budget prévisionnel
  • Les travaux à réaliser
  • Le choix des devis

Son rôle est d’exécuter les décisions prises par les propriétaires. Il est responsable légalement de l’application du règlement et doit engager des mesures judiciaires contre les propriétaires qui enfreignent les règles. Pour en savoir, plus rendez-vous ici.

Comment bien choisir son gestionnaire de copropriété ?2

Qu’est-ce qu’un bon syndic ?

Le syndicat doit avoir des compétences particulières mais aussi des qualités essentielles. Tout d’abord, il possède des compétences financières, juridiques et fiscales qui lui permettent de gérer la partie administrative. Il a également besoin de compétences techniques afin d’avoir le bon comportement face aux petits dégâts de la vie courante comme l’usure des panneaux d’électricité de l’immeuble. Mais ce n’est pas tout, il est nécessaire de se montrer humain et d’avoir un bon relationnel avec les copropriétaires.

Pour être efficace, le syndicat devra donc être rigoureux et diplomate. Mais attention, la relation de confiance instaurée avec les propriétaires ne doit pas remettre en question sa rigueur et son sens des responsabilités. Il sait diffuser l’information et temporiser les conflits dans lesquels il apparaît comme l’arbitre impartial. Pour mener à bien ses fonctions et gérer les conflits, il fera appel à ses qualités de négociateur. Pour en savoir plus, consultez la page suivante.

Comment bien choisir son gestionnaire de copropriété ?3

Comment devenir gestionnaire ?

Vous l’aurez compris, le syndicat fait face à quantité de responsabilités et interlocuteurs. Il doit savoir s’adapter rapidement et faire preuve de compétences managériales. Si vous envisagez d’en faire votre métier, sachez que vous devrez avoir au minimum un bac + 2. Vous pouvez suivre des formations telles que :

  • Le DUT carrières juridiques
  • Le DEUST professions immobilières
  • La licence professionnelle droit administration management des organisations, spécialité gestionnaire de l’habitat collectif et de l’habitat social
  • La licence professionnelle droit et sciences politiques, activités juridiques spécialité droit et gestion immobiliers
  • Ou encore le BTS professions immobilières

Pour plus d’informations, allez sur cette page. Pour exercer ce métier en tant que syndic professionnel, vous devez impérativement posséder une carte professionnelle. Après quelques années d’expérience, vous pourrez envisager de créer une agence de syndic de copropriété ou d’en racheter une. Pour mieux appréhender ce métier, regardez le témoignage de ce gestionnaire de copropriété :

http://iafd.club