Accueil Législation Le crédit à la consommation : top 5 des questions

Le crédit à la consommation : top 5 des questions

489

Les crédits à la consommation sont une catégorie de crédit accordée à des particuliers par les banques ou établissements financiers pour financer des projets autres qu’immobiliers, comme l’achat d’une nouvelle voiture, des travaux dans votre maison, les voyages et bien d’autres. 

Ce type de prêt connaît un grand succès en France, car il est la forme de crédit le plus apprécié par les ménages. Plus de la moitié des foyers français ont au moins souscrit à un crédit à la consommation durant ces cinq dernières années. Plusieurs règles régissent cet outil de financement, et cet article a été justement fait pour une mise au point concernant les formes ainsi que le fonctionnement de ce crédit à la consommation. 

1. Quelle forme de crédit choisir ?

Il existe plusieurs formes de crédit à la consommation. Le crédit affecté et le non affecté, les crédits renouvelables et le découvert bancaire. Le crédit affecté est accordé pour un achat déterminé comme une voiture par exemple. Il est stipulé dans le contrat de vente que le paiement se fera via un crédit. Concernant le crédit non affecté, il n’est pas lié à un achat précis et l’emprunteur n’est pas tenu de justifier l’utilisation de la somme empruntée. Le crédit non affecté est aussi appelé crédit sans justificatif. 

Le crédit renouvelable consiste à allouer une somme d’argent à un emprunteur. Cette somme est ensuite reconstituée au fur et à mesure des remboursements. Et le découvert bancaire est la forme de crédit où la banque accepte d’honorer vos dépenses moyennant les intérêts ou agios, alors qu’il n’y a pas assez d’argent dans votre compte bancaire. 

2. Quels sont les risques encourus en cas de fausse déclaration pour obtenir un crédit ? 

Si vous représentiez un profil à risque par votre profession, votre âge ou vos antécédents de santé… Vous vous demandez si la banque vous accordera un crédit. Si vous mentez sur des informations personnelles ou sur votre situation, la banque peut résilier votre contrat. Vous êtes alors tenté de mentir, mais n’en faites rien. 

Par exemple, souscrire un crédit au chômage en faisant croire être salarié en CDD ou en CDI peut vous mettre dans une situation difficile pour le remboursement de vos mensualités. L’assurance ne pourra être appliquée, car vous aurez menti sur votre situation professionnelle. 

Il existe une solution qui permet de réaliser un emprunt même si votre situation ne le permet pas. Cette voie de recours comme la convention AERAS, permet de confier votre dossier à des intermédiaires qui vous aideront à trouver une solution. 

3. Que faire en cas de problème de paiement ?

En cas de problème, informez l’organisme prêteur au plus vite de votre situation. Il pourra ainsi moduler vos remboursements, selon le contrat et ses conditions. En effet, selon les clauses indiquées dans votre contrat de prêt, il serait possible de stopper momentanément le paiement des mensualités, d’un ou de plusieurs mois. Vous pouvez aussi demander une renégociation de prêt pour réduire vos mensualités. 4.

 Pourquoi souscrire un crédit coûte cher ? Lorsque vous faîtes une demande de prêt à la banque, vous ne pourrez pas éviter les coûts. On retrouve dans le coût total d’un crédit le remboursement de la somme, avec les intérêts qui dépend du marché financier, les frais liés à la fabrication du prêt, le prix des assurances et la marge pris par la banque. Ce qui explique le coût élevé. 5.

Comment faire pour regrouper mes crédits à la consommation ? Si vous avez plusieurs crédits à la consommation encours et que vous voulez le regrouper en un seul crédit, afin de se sortir d’une situation financière difficile, le rachat de crédit est une solution. Vous confiez votre dossier à un intermédiaire financier qui vous trouvera un établissement qui rachètera toutes vos dettes.

Experts du secteur et professionnels de la rédaction immobilière se relaient pour vous offrir du contenu documenté et facile à lire !